Fermer la fenêtre

Votre article a bien été ajouté au panier

Le Blog

Partager sur facebook Partager sur twitter

Accords Mets & Vins

Le 12 février 2018 à 17:31

Réussir son menu de Saint-Valentin avec Prodégustation

Prodégustation vous aide dans la préparation de votre St-Valentin avec un menu spécial ! A découvrir en apéritif : De petits amuse-bouche de fête, très simple mais délicieux ! A associer avec le puissant La chapelle Lescours 2011 de Château l’évêché.   


 Amuse-bouche de foie gras poêle sur pain d’épice



Ingrédients :


-          Du foie gras (adaptable selon le nombre de personne)


-          Pain d’épice nature tranché


-          Fleur de sel de Guérande


Couper en cubes de 2 à 3cm le foie gras. Les poêler sans matière grasse 2 minutes de chaque côté. Ils vont réduire. Couper les tranches de pain d’épices en 4 ou 6. Poser le foie gras sur les carrés de pain d’épice, saler et servir immédiatement.


A sublimer avec La chapelle Lescours 2011 de Château l’évêché.   


Pour cet apéritif, on vous propose de découvrir ou re découvrir le vin rouge chapelle Lescours 2011 de Château l’évêché. qui s'associe parfaitement avec le foie gras. Vous pouvez aussi le retrouver dans les cours d’œnologie de Prodégustation, le BABA du vin. 


Pour voir la suite du menu : 


Par ici pour l'entrée --> Des croustillants de Saint-Jacques


Par ici pour le plat --> Un risotto artichaut et truffe 


Par ici pour le dessert --> Un mille-feuille chocolat et framboise

Le 23 décembre 2016 à 11:26

Plats de Noël et vin : Apprenez à les marier !

Le grand jour de Noël arrive. Il ne reste que quelques heures pour que tout soit parfait. Les marmitons enfilent leur tablier, les fours chauffent, les casseroles frémissent, les cocottes sifflent, les grandes tables conviviales se dressent, et de belles bouteilles y sont posées… L’occasion pour My Vitibox, spécialiste de la box vin, de vous faire revoir vos classiques des accords vins et mets de Noël !


En entrée, une demi-douzaine d’huîtres.


On a l’habitude à juste titre de marier ce coquillage au contenu particulier et au goût iodé si typique, à des vins blancs très secs, acides et fruités, comme le riesling alsacien, le Chablis ou de nombreux blancs de Loire. Mais pourquoi donc? C’est très simple : l’acidité des vins souligne et amplifie le côté iodé qu’on recherche chez le noble mollusque et le fruit vient un peu soulager le palais de ses saveurs intenses tout en enrichissant la palette aromatique de l’ensemble. Le bonus, ce sont les vins révélant une note saline (certains chablis, muscadets…) qui sublime les saveurs marines !


En plat, dinde farcie aux marrons.


Deux choix s’offrent à vous selon l’aspect de votre plat que vous voulez mettre en avant. Si vous souhaitez souligner la finesse des arômes de votre plat, principalement ceux de la dinde, des marrons et de la sauce crémeuse, optez pour un vin blanc gras et beurré. Du gras, du beurré, on pense tout de suite au chardonnay : optez pour les beaux villages de la côte de Beaune (Chassagne, Meursault) ou les chardonnays du Jura ! Si vous souhaitez quelque chose qui épouse le grillé de la peau et se marie avec une éventuelle confiture d’airelles, revenez en Bourgogne avec un joli rouge. Pour jouer la carte fruit et onctuosité, partez en Côte Chalonnaise à Mercurey. Si vous préférez de la structure et du tanin pour compenser le gras du volatile, direction Pommard !


En dessert, une part de bûche à la crème de marron !


Ce dessert de fête se distingue avant toute chose par son niveau élevé de sucre et son crémeux intense. De nombreux accords sont possibles, mais nous vous recommandons en telle occasion de sortir l’accord de fête : les vins doux naturels. Vous trouverez votre bonheur dans le Languedoc avec des Banyuls ou des Maury, qu’ils soient ambré ou rancio. Leur puissance tient sans problème tête au sucre.


Et ils offrent de surcroît des notes de fruits secs comme les noix ou les amandes, ou encore torréfiées avec le café et les fèves de cacao, et même des notes de miel : en somme, des arômes qui se marieront parfaitement avec les marrons.


Apprenez davantage sur les accords mets et vins avec un abonnement vin My Vitibox. C’est aussi l’occasion de faire un super cadeau vin à l’un de vos proches.

Le 25 novembre 2016 à 16:44

Quel vin pour aller avec mon plat asiatique ?

Les restaurant asiatiques fleurissent dans les centres villes français, et nombreux sont les gourmets qui reproduisent ces mets d’orient chez eux pour séduire les papilles de leurs convives. Néanmoins, ces cuisines bien différentes de notre gastronomie traditionnelle appellent à des raisonnements un peu différents pour accorder le bon plat avec le bon vin.


Prodégustation, spécialiste du cours d’oenologie, et My Vitibox, celui de la box vin, vous propose de vous initier ici à cet art délicat à travers l’étude de trois grands classiques de la cuisine asiatique !


Le grand classique chinois : le meilleur mariage pour un canard laqué


Le joli défi que voici ! Ce plat aux nombreuses saveurs allie tendresse de la chair du canard et gras de la peau cuite, et réclamera ainsi un vin rouge axé sur la fraîcheur, avec des tannins plutôt souples. Un vin rouge avec une pointe d’acidité en finale sera parfait pour parfaitement envelopper la chair du canard et compenser le gras de la peau. Préférez ainsi un vin élaboré à partir de pinot noir qui sera bien marqué mais assez léger. L’élégance des rouges bourguignons fera ici parfaitement l’affaire. Optez donc pour un Morey Saint Denis ou bien un Chambolle-Musigny. Si vous préférez les notes épicées de la syrah, nous vous suggérons d’accorder à votre met un Crozes-Hermitage dont les arômes de poivres et de fruits rouges relèveront très bien la force du goût du canard !


Bien réussir mon accord nems vietnamiens et vin


Le nem est une spécialité vietnamienne qui mêle de nombreuses saveurs et textures, entre le croquant des légumes, le frit de la pâte, et l’aigre-doux de la sauce nuoc-mâm. Pour un tel met, la valeur sûre sera un vin blanc d’Alsace ! Ceux-ci accompagnent particulièrement bien les nems au porc, compensant les saveurs grasses du frit par leur fraîcheur. Pour un accord parfait, orientez-vous vers un joli gewurztraminer, cépage des plus aromatiques de la région. Ces vins offrent de merveilleuses notes de fruits exotiques – dont les fameux arômes de lychee et de rose ! – au nez et apportent fraîcheur et rondeur en bouche, qui apaiseront l’intensité du gras du nem, et accompagneront parfaitement sa persistance en bouche !


Quel vin pour un délicieux porc au caramel ?


Nombreux sont les amateurs de ce plat asiatique incontournable qui mélange saveurs sucrées et salées. Pour un superbe accord, n’hésitez pas à le marier avec un blanc moelleux, qui jouera parfaitement avec le côté sucré du caramel, et dont la vivacité viendra contrecarrer le gras du plat. Evitez les Sauternes qui sont trop concentrés et qui rendraient écœurant votre délicieux met. Orientez-vous ainsi plutôt vers une cuvée qui présente une pointe de fraîcheur et d’acidité, tel qu’un Vouvray moelleux, qui apportera une belle longueur aromatique une fois marié au porc caramélisé !


Friand de conseils pour les accords mets et vins ? retrouvez-nous sur le site de My Vitibox, notre service spécialisé dans le coffret vin et l’ abonnement vin pour toutes vos envies de cadeau vin !

Le 21 juillet 2016 à 09:46

Apprendre les accords mets et vins : Prodégustation lance DEGUSTEO

Prodégustation vous annonce le lancement prochain de DEGUSTEO, son parcours d'apprentissage de la dégustation de vin avec un focus sur les accords mets et vins.


Vous étiez très nombreux à nous le demander, c'est maintenant chose faite ; nous allons lancer prochainement un programme pour vous aider à découvrir toutes les subtilités des accords mets et vins : le parcours DEGUSTEO. Depuis plus d'un an, nous travaillons en effet sur ce projet avec un objectif unique : imaginer la meilleure méthode pour vous apprendre pas à pas comment marier mets et vins.

Ce programme d'initiation aux accords mets et vins couvrira les sujets clés qui vous passionnent le plus :



  • Comment marier vins et viandes ?

  • Quels vins avec quels fromages ?

  • Poissons et crustacés ne s'associent-ils qu'avec du vin blanc ?

  • Les chocolats et les vins s'entendent-ils bien ?

  • Le foie gras peut-il aimer des vins non liquoreux ?

  • Est-ce insensé de marier vins et soupes ?


Au delà, nous vous expliquerons en détail les règles clés des accords mets et vins, les erreurs à ne pas commettre, les pièges à éviter mais aussi les astuces pour surprendre vos amis.


Alors rendez-vous prochainement pour suivre le parcours DEGUSTEO et devenir un as des accords mets et vins !



Le 2 décembre 2015 à 06:00

Découvrez les deux grands principes des accords mets et vins et épatez vos amis

Vous sortez votre rôti de bœuf du four : il est grillé à l’extérieur ; Vous coupez l’entame, et vous constatez qu’il est juste saignant à l’intérieur. Mission accomplie ! Vous êtes fier de vous, mais vous avez retardé le moment de choisir le vin que vous alliez déboucher avec. Votre bon sens vous suggère du rouge, mais après ça, rien. Alors comment choisir facilement le bon vin pour accorder ses accords mets et vins ?


On voit fleurir partout sur Internet de longs tableaux pour accorder chaque met avec chaque vin. Mais ce n’est pas comme cela que vous arriverez à tous les coups à régaler vos convives avec de beaux accords,  et ceux pour deux raisons :


1. Le goût d’un plat change suivant le cuistot qui le fait, et donc le vin adapté ne sera pas forcément exactement le même.


2. Ces tableaux ne sont pas exhaustifs, et de toute façon ils sont bien trop longs pour les apprendre par cœur !


Heureusement, pour devenir une star des accords, il existe une astuce bien plus efficace : c’est d’apprendre et de comprendre la logique qui régit les accords mets et vins.


Le secret des accords mets et vin réussis


Les deux grandes dynamiques des accords mets et vins sont celles de l’amplification d’une part et celle de la compensation d’autre part.  Dans le premier cas, on va chercher à harmonieusement souligner une caractéristique du met en choisissant un vin aux caractéristiques similaires. Et dans le deuxième cas, on va au contraire chercher à équilibrer une grande caractéristique du met avec une grande caractéristique du vin.


Je vous donne rapidement deux exemples pour que vous compreniez bien ces deux logiques très importantes : dans le premier cas, il s’agira par exemple d’accompagner un plat servi avec une gelée de fruits rouges d’un vin aux arômes de fruits rouges pour offrir au palais une expérience très fruitée. Dans le deuxième cas,  on pourra par exemple venir équilibrer une pièce de bœuf dont le gras tapissera la bouche avec un vin rouge tannique car les tanins viendront compenser ce gras en tapissant la bouche. On peut également appeler ces grands principes le principe de similarité et le principe de complémentarité.


Pour pratiquer les accords mets et vins, les abonnements vins My VitiBox ont imaginé la formule « Mariage du palais ». Celle-ci vous propose de découvrir chaque mois deux vins à marier avec des recettes de chefs que vous trouverez dans le magazine de la box. Cliquez ici pour développer votre intuition mois après mois et vivre des expériences dégustatives explosives !


Une VitiBox Mariage du palais à savourer chaque mois !