Votre article a bien été ajouté au panier

COVID 19 : Nous vous accueillons dans le respect des normes et des gestes barrières pour pouvoir déguster en tout sécurité. Le pass sanitaire est obligatoire pour participer aux cours.
CPF : Financez vos formations grâce à votre compte personnel de formation !
N°1 du cours d'oenologie en France

Le Blog de Prodégustation

Le 6 décembre 2021 à 14:05

La Pourriture Noble

 


La légende raconte…


La légende raconte que la pourriture noble proviendrait d’Yquem en 1847. Connu pour être l’un des meilleurs liquoreux à travers le monde, l’histoire raconterait que le Marquis de Lur Saluces ait demandé que ses employés ne s’occupent de rien pendant son absence. Invité par le Tsar de Russie, Alexandre II partit chasser. Cette quête dura plus longtemps que prévu, lorsque le Marquis rentra à son domicile, le vignoble fut ravagé par la pourriture. Il ordonna tout de même de récolter afin de vinifier son vin. Le résultat obtenu fut remarquable ! Le mythe de cette pratique est relié au terme « noble », d’où l’expression utilisée encore aujourd’hui : « pourriture noble ».


 


Le Botrytis ça vous parle ?


Le microscopique champignon à l'origine de la pourriture noble est appelé Botrytis. Lorsqu'il se manifeste sous la forme de pourriture grise, il conduit à de gigantesques pertes de vendanges. Lorsqu’il se présente sous sa forme noble, il produit quelques-uns des plus grands vins du monde. Plutôt capricieux, ce champignon nécessite des matinées humides voire brumeuses et des après-midis chauds et ensoleillés pour se développer. Si ces conditions ne sont pas respectées, la pourriture grise lui volera la vedette. L'idéal est de trouver à proximité de la vigne une source d'eau. Par exemple pour les vins de Sauternes (issus de la pourriture noble), c'est le Ciron qui joue ce rôle de brumisateur !


Ce champignon peut apparaître dès la floraison sur les raisins. Les vignerons doivent suivre  leur développement de très près durant l’été pour ne pas mettre en péril la période de maturation. Plusieurs vignobles suivent une démarche écoresponsable en n’utilisant aucun anti-fongique pour le traitement de leurs vignes. Uniquement l’ébourgeonnage ou l’effeuillage aident à contrôler un développement précoce. 


 


Question Vinif ?


Côté vinification, il se nourrit de l’eau du raisin et concentre le sucre à l’intérieur des grains. Les sucres restent emprisonnés au cœur du grain ce qui par conséquent augmente son niveau naturel et son taux d’alcool. La fermentation est stoppée dès le niveau recherché obtenu.


 


Comment différencier la pourriture grise de la noble alors ?


Et bien, la pourriture grise s'attaque généralement à des fruits abimés dont le jus serait au contact direct de l'air. Si les baies sont étanches, elles se flétrissent pour se concentrer en arômes et en sucre : on a affaire à de la pourriture noble ! Vous l'aurez compris, la sélection des baies est une opération délicate. Pour garantir un vin de qualité homogène et équilibré, elle se fait généralement à la main.


Dans le verre, un vin issu de pourriture noble aura une robe or intense, une palette aromatique complexe allant de l'abricot au fruit confit, en passant par le miel et l'amande ! Gourmand non ? Il accompagne idéalement les desserts crémeux et les fromages de caractère.


A savoir : les vins liquoreux sont d'excellents vins de garde !

en savoir plus

Le 6 décembre 2021 à 14:03

Les vins blancs moelleux de la Loire

Qu’est-ce qu’un vin moelleux au juste ?


Un vin moelleux donne une sensation de velours en bouche perçue généralement par le bout de la langue. Il doit posséder une teneur en sucre après fermentation comprise entre 10 et 45 g/L. Ce sont des vins issus de vendanges dites « blanches » afin d’obtenir une concentration riche en sucre. En France, nous retrouvons régulièrement les moelleux suivants : Barsac, Coteaux du Layon, Côtes-de-Bergerac, Gaillac, Haut-Montravel, Jurançon, Monbazillac, Sauternes, Vouvray…


 


Quels sont les cépages blancs moelleux de Loire ?


Au cœur de la Loire, les trois principaux cépages blancs sont le Melon de Bourgogne, le Chenin Blanc et le Sauvignon Blanc. Il existe notamment d’autres cépages comme par exemple : la Folle Blanche, le Chardonnay, le Chasselas, le Romorantin, le Sauvignon Gris et enfin le Tressalier. Ils sont vinifiés en sec, demi-sec, moelleux ou effervescent et sont traditionnellement utilisés en mono cépage.


Le Melon de Bourgogne, comme son nom l’indique est originaire de Bourgogne, importé par les moines au XVIe siècle. Les roches cristallines du sud-est de Nantes lui offrent plus de finesse que les zones des roches sédimentaires. Les vins du muscadet sont les seuls qui sont produits à partir de ce cépage.


Le Chenin quant à lui était nommé « plant d'Anjou » au Xe siècle. Rabelais démocratise son nom au courant du XVIe siècle. Il est le cépage emblématique du vignoble du Val de Loire, où il exprime admirablement la richesse du terroir.


Le Sauvignon est également issu de la région du Val de Loire, c’est un cépage sensible au sol et au climat. Il a une forte intensité aromatique avec diverses nuances influencées par les terroirs.


 


Quels sont les caractéristiques des moelleux de Loire ?


L’Anjou-Coteaux-de-la-Loire est un vin gourmand et souple pouvant évoluer notamment vers des notes de miel et de tilleul, produit à partir du cépage chenin.


Le Coteaux du Layon est connu pour sa richesse aromatique, composé uniquement de chenin. Il émane des arômes de miel, d’acacia, de fleur et de coing. En bouche, il est décrit comme rond, équilibré et frais.


Le Savennières est également structuré par le chenin et se retrouve sous forme de blanc sec, demi-sec ou moelleux. Il est caractérisé par les arômes suivants : anis, pamplemousse, poire, pêche blanche, fleurs... Avec l’âge, des notes de cire d’abeille et les fruits secs apparaissent.


Le Vouvray est apprécié pour ses arômes de fruits confits et de miel. C’est un vin tendre, ample et opulent aussi élaboré à l’aide du cépage chenin.

en savoir plus

Le 1 décembre 2021 à 09:57

Les Grands Crus d'Alsace

Des terroirs d’exception…


Les Grands Crus d’Alsace jouissent de sols admirables, pentus et idéalement exposés. Au fil des années, ils ont su révéler les meilleurs terroirs issus du savoir-faire de génération de vignerons. Leurs critères géologiques et climatiques représentent désormais 51 terroirs (correspondant à 5 % de la production). Ces grands terroirs d’Alsace se situent au cœur des collines sous-vosgiennes, entre 200 et 400 m d’altitude. Les grands crus se situent quant à eux, sur les coteaux les plus escarpés, bénéficiant à la fois de fraîcheur et d'une exposition au soleil optimale. Parmi eux, dix grands types de sol existent. En bordure de montagne, on retrouve les terroirs granitiques, schisteux, volcano- sédimentaires et gréseux. Au cœur des collines, sont répartis les terroirs suivants : calcaires, marno-calcaires, marno-gréseux, marno-calcaro-gréseux, calcaro-gréseux et argilo-marneux grise.


Le massif vosgien protège le vignoble des influences océaniques, garantissant des pluies très rares, c’est pourquoi il bénéficie d’un ensoleillement constant contribuant à une maturation prolongée des raisins et le déploiement d’arômes délicats et uniques. 


Quels sont les cépages stars des Grands Crus d’Alsace ?  


Les 4 cépages emblématiques appelés "cépages nobles" admis dans les appellations Grand Cru sont le Riesling, le Muscat, le Pinot Gris et le Gewurztraminer. Le Riesling est connu pour sa fraîcheur, le Muscat est fruité, le Pinot Gris est renommé pour son intensité généreuse, le Gewurztraminer quant à lui amène une puissance aromatique aux vins. Chacune de leurs caractéristiques est influencée par leur terroir : notes minérales, acidité, volume, texture, puissance… De ce fait, les Grands Crus d’Alsace requièrent du temps pour se bonifier. Cela commence dans la vigne ou les racines nécessitent plus de dix ans pour explorer la profondeur des pierres les plus inatteignables. Le vieillissement en bouteille contribue à la quintessence de leur complexité. Des mentions renommées peuvent figurer notamment sur les étiquettes afin de compléter les appellations Alsace Grand Cru. Par exemple, la mention « Vendanges tardives » signifie que les raisins ont été récoltés sur leur maturité lors des meilleures années, tandis que la mention « Sélection de Grains Nobles » correspond aux baies qui ont été conservées et desséchées suite au tri des grains. 


Comment servir un Grand Cru d’Alsace ?


Il est préférable de servir ce vin entre 8 et 10 °C. Pour déguster un Grand Cru d’Alsace dans les meilleures conditions, mieux vaut privilégier des verres à pied haut avec une légère ouverture pour concentrer les arômes. Ces vins nécessitent une conservation dans une cave fraîche à température constante. Il est également primordial de positionner les bouteilles couchées.

en savoir plus

Le 30 novembre 2021 à 11:05

AOC Crémant du Jura

Après vous avoir expliqué la différence entre le champagne et le crémant dans son précédent article, MyVitibox, la box vin 100% labelliseespécialiste de livraison de vin et de l’idee cadeau vin, en partenariat avec Prodegustation, n°1 des cours oenologie et des formations vins vous fait découvrir l’appellation AOC crémant du Jura, pleine de surprises !

en savoir plus

Le 30 novembre 2021 à 10:48

Quelles différences entre champagnes et crémants ?

 À l’approche des repas de fêtes débute le casse-tête au sujet des accords mets et vins. Côté vin, les fêtes de fin d’année riment souvent avec champagne. Et pourtant ce n’est pas le seul vin effervescent qui s’invite à table. Le crémant, très apprécié et généralement plus abordable, fait aussi son effet !  Mais comment les différencier ? Quelles sont leurs principales différences ? Car tout ce qui mousse n'a pas forcément les mêmes origines ou secrets de fabrication…

en savoir plus

Le 18 novembre 2021 à 11:10

Les négociants à Bordeaux

Depuis plusieurs siècles, les maisons de négoces bordelaises représentent une force économique et financière majeure connue sous le nom de « Place de Bordeaux ». Cette activité se développe au cours du XIe siècle dû au déploiement du commerce des vins entre Bordeaux et l’Angleterre.

en savoir plus

Le 10 novembre 2021 à 11:32

Le nouveau Classement de Saint-Emilion approche !

«Grand Cru», «Cru Classé», «1er Cru», «Cru Bourgeois»… Ces appellations nous font rêver et sont souvent synonymes de grande qualité. Ces dernières se révèlent pourtant bien mystérieuses et parfois polémiques... 

en savoir plus

Le 8 novembre 2021 à 08:41

Les maux de la vigne

Ah le printemps ! Les premiers beaux jours, on profite de l'extérieur, on prend l'air, on se découvre... et on tombe malade ! Pour la vigne, c'est pareil. À cette période, elle attrape toutes sortes de maladies dont nous allons parler aujourd'hui.

en savoir plus

Le 28 octobre 2021 à 11:52

La fermentation malolactique, c’est quoi au juste ?

Vous avez déjà pu être confrontés à un vigneron qui présentait son vin en indiquant qu’il avait subi (ou pas) une fermentation malolactique pendant la vinification. Entre nous, le terme est technique et demande quelques explications. 

en savoir plus

Le 16 juin 2021 à 17:40

Quels sont les cadeaux vin à faire à un proche ?

Vous cherchez un cadeau vin original à faire à un proche ? A l’occasion de la fête des pères ou pour un cadeau d’entreprise, vous êtes au bon endroit !

en savoir plus

Formulaire de réclamation

Vous pouvez également nous contacter par mail : bonjour@prodegustation.com

* champs obligatoires

vous souhaitez être recontacté par nos équipes par téléphone ?

Envoyez