Fermer la fenêtre

Votre article a bien été ajouté au panier

Le Blog

Partager sur facebook Partager sur twitter
Le 6 décembre 2017 à 17:12

Que peut-on déjà dire du millésime 2017 à Bordeaux ?

Cette année est une année particulière pour le vignoble Bordelais qui aura subi les aléas climatiques durant toute l’année. L’heure est aujourd’hui au bilan et les perspectives du millésime 2017 se dessinent.



 


Une maigre récolte


Le gel de la fin du mois d’avril, pleine période de croissance des raisins, et la grêle fin août, en pleine période de maturation, juste avant les vendanges, aura été une double peine pour les vignerons bordelais. Plus de la moitié du vignoble a été touchée,  les récoltes sont très faibles et les inégalités palpables en fonction des appellations. Il faut remonter 26 ans en arrière, en 1991, pour retrouver situation pareille. Ces faibles récoltes ont ainsi un impact direct sur le nombre de bouteilles pour 2017, qui sera inférieur de 375 millions par rapport à l’année précédente, soit une chute du nombre de bouteilles de près de 50%, qui entrainerait un manque à gagner de 2 milliards d’euros selon le CIVB (Conseil interprofessionnel des vins de Bordeaux). Ces effets ne seront visibles qu’à partir de 2018 et 2019, d’un point de vue économique.


2017 synonyme de qualité ?


Si  2017 n’est pas synonyme de quantité, le millésime aura l’avantage de rimer avec qualité ! Allan Sichel président du CIVB décrit des blancs secs  « à la fois frais, vifs et aromatiques ». En 2017 les moelleux aussi seront de jolis millésimes : à Sauternes et Loupiac, la botrytisation - ou pourriture noble qui a pour effet de concentrer les grains en sucre - a eu du mal à s’installer, mais le temps clément fin septembre a fait apparaitre le botrytis si rapidement qu’il a été nécessaire d’embaucher davantage de vendangeurs pour les récolter à temps. Quant au "peu de vin rouge produit" selon les mots d’Allan Sichel, on note « une belle expression aromatique, de la couleur, du fruit et de la fraîcheur" avec une certaine souplesse et équilibre en bouche. Un beau millésime.


Espérons donc que 2018 soit une belle année pour ce beau vignoble Bordelais en quantité et en qualité !


Et si vous voulez en découvrir davantage suivez un cours d'oenologie sur les Secrets des bordeaux ou sur les Grands crus de Bordeaux ! Et pour varier les plaisirs, pensez aussi comme idée cadeau vin à la box vin My VitiBox !