Votre article a bien été ajouté au panier

SOLDES D'ÉTÉ : -25% sur les cours VOG 2 et VOG COCKTAILS avec le code : PROSOLDES2522
-15% sur tous les autres cours avec le code PROSOLDES1522
COVID 19 : Nous vous accueillons dans le respect des normes et des gestes barrières pour pouvoir déguster en tout sécurité. Le pass sanitaire est obligatoire pour participer aux cours.
N°1 du cours d'oenologie en France

Le Blog de Prodégustation

Le 30 novembre 2021 à 11:05

AOC Crémant du Jura

Un peu d’histoire…


Les vins mousseux ont vu le jour en plein cœur du Jura durant le XVIIIe siècle.Au fil des époques, plusieurs vignobles se sont spécialisés dans la production de vins effervescents.


C’est le 9 octobre 1995 que l’appellation AOC fait son apparition. Cette appellation regroupe les crémants traditionnels. Environ 2,4 millions de cols sont commercialisés par an (il faut savoir que les ventes de bouteilles de vin s'expriment généralement en nombre de cols). Aujourd’hui, il est fabriqué dans plus de 90 % des domaines contre 10 % pour les rosés. 


Et alors comment le fabrique-t-on ?


La méthode de vinification du crémant s’appelle la « méthode traditionnelle » consistant à réaliser une double fermentation. La première sert à produire le vin blanc. La seconde lui apporte ses propriétés effervescentes, l’ajout de sucre et de la levure suscitent l’apparition de dioxyde de carbone rendant le vin mousseux, appelé « prise de mousse ». Les bouteilles doivent vieillir pendant une durée minimum de 9 mois.


Ses spécificités ?


En France, la production de crémant est établie dans sept régions viticoles (Alsace, Bordeaux, Bourgogne, Jura, Languedoc-Roussillon, Loire et Savoie). Le crémant existe en brut, sec et demi-sec.Il se distingue avec sa robe jaune pâle et ses reflets argentés. Autour de son disque se distinguent de fines bulles constantes. Les blancs proviennent généralement du Chardonnay, dégageant des arômes frais et fruités : pomme verte ou pêche. Des senteurs de fleurs blanches telles que l’aubépine peuvent apparaître. Quant aux rosés, ils présenteront plutôt des senteurs de fruits rouges : cerise, framboise, myrtille. En bouche, les blancs sont souples et équilibrés, appréciés pour leur fraîcheur persistante. Côtés rosés, ils sont caractérisés de fruité et gourmand.


Vous vous demandez avec quels mets l’accorder, n’est-ce pas ?


Le blanc se marie parfaitement avec un poisson autant en entrée qu’en plat de résistance. Un saumon serait l’idéal, toasté ou enfourné, tout dépend des préférences ! Pour la note sucrée,  privilégiez quelque chose de fruité : un crumble à la framboise ou une tarte aux pommes.


Régalez-vous !

Formulaire de réclamation

Vous pouvez également nous contacter par mail : bonjour@prodegustation.com

* champs obligatoires

vous souhaitez être recontacté par nos équipes par téléphone ?

Envoyez