Cours et stage d'oenologie - Rejoignez Prodégustation sur Facebook Prodégustation sur Twitter

Votre article a bien été ajouté au panier

Le Blog

Flux RSS des articles du blog de Prodégustation Partager sur facebook Partager sur twitter

Tous les articles

Le 22 avril 2014 à 10:00

L'appellation du mois : Bandol

appellation bandol


L’histoire du Bandol viticole est née au VIème siècle avant notre ère, lorsque les Phocéens ont débarqué sur les rivages de Provence.
Profitant d’un climat propice, ils plantèrent et cultivèrent les premières vignes sans encombre. Le vin produit résistant bien au transport maritime, le port de Bandol se développa grâce à ce négoce.


Au fil des siècles, les vins de Bandol devinrent de plus en plus populaires, jusqu’à obtenir les faveurs de Louis XV. C’est au XIXème siècle que le vignoble atteint sa superficie maximale pour être ensuite quasiment décimé lors de la crise du phylloxéra.
Lors de la reconstitution du vignoble, les vignerons ont privilégié les cépages traditionnels (notamment le mourvèdre) et adopté une véritable démarche qualité (étude des sols…).
Bandol obtiendra le statut d’Appellation d’Origine Contrôlée en 1941, à peine quelques années après la création de cette reconnaissance. Cette AOC couvre huit communes : Bandol, La Cadière d’Azur, Saint-Cyr-sur-Mer, Le Castellet, Le Beausset, Evenos, Ollioules et Sanary.


carte de provence viticole


Climat et sols :


Aujourd’hui, 1500 hectares de vignes plantées en terrasse regardent au sud vers la Méditerranée et bénéficient d’un ensoleillement exceptionnel de 3000h par an. Pour retenir les sols et faciliter la culture de la vigne, de nombreux murets de pierres ont été montés par les vignerons, ce sont les fameuses restanques. Le relief de l’appellation impose des vendanges 100% manuelles.


Ces sols caillouteux au relief prononcé sont principalement calcaires, très secs et peu fertiles. L’air marin vient compenser cette sécheresse.


Cépages et vins :


Pour les vins rouges et rosés, le cépage principal est le mourvèdre. On peut également trouver des vins de Bandol à base de grenache, cinsault, syrah ou carignan.


Les vins rouges sont souvent de bonne garde et bien charpentés. Caractérisés dans leur jeunesse par des arômes de fruits rouges, ils tirent vers des arômes de truffes et de sous-bois en évoluant.


Pour les vins blancs, trois cépages principaux entre dans la composition du Bandol : le bourboulenc, la clairette et l'ugni blanc. On peut y retrouver quatre autres cépages dits « secondaires » : le sauvignon, la marsanne, le rolle et le sémillon.


Parmi les domaines de l'appellation Bandol, retrouvez les coups de coeur de nos formateurs Cyril et Jean-Sylvain :


Domaine Tempier
Château Pibarnon
Domaine la Tour de Bon
Domaine la Laidière
Domaine de L’Olivette
Domaine Lafran Veyrolles (notez ci-dessous l'évolution de la robe en fonction du millésime, la dernière bouteille étant un 1954).


Lafran Veyrolles


 

Le 20 avril 2014 à 10:00

Accords de Pâques : quels vins avec le gigot d'agneau ?

gigot agneau vin


Pour accompagner le gigot qui est une viande assez grasse, à la chair tendre et gouteuse, il faut un vin qui ait de la matière et une belle harmonie.


Un cru à base de cabernet-sauvignon du bordelais pourra convenir. Cherchez du côté des appellations du Médoc notamment (Pauillac, Saint-Julien…) avec des vins évolués, dont les tannins seront plus fondus qu’agressifs et dont le bouquet aromatique se révèlera pleinement.


Les vins rouges fruités du Sud-Ouest (Cahors dans un millésime évolué ou Gaillac) seront d’excellents partenaires également, tout comme les syrahs de la Vallée du Rhône (Saint-Joseph, Cornas...). Enfin, si vous êtes d’avantage adepte des vins de Bourgogne, la finesse des vins de Volnay ou de Pommard se mariera à merveille avec un gigot de 7 heures.


Et si vous accompagnez votre viande d’un filet d’huile d’olive et de romarin, pourquoi ne pas partir sur un vin rouge de Provence, comme un Bandol ?

Le 17 avril 2014 à 12:03

Découvrez les gagnants du concours mets et vins 2014

Quelques semaines avant Pâques, Eric Fontanini, chef du restaurant du Palais Royal (Paris 1er), nous proposait un menu autour duquel les participants devaient proposer des vins. Parmi plus d'une centaine d'apprentis sommeliers, notre équipe en a qualifié 10 pour la finale.


C'est ensuite vous qui avez voté pour vos accords préférés ! 
Découvrez les gagnants de ce concours gourmand


1er prix : M. Damien JACOMO (92), master VOG
18% des votes concours mets vins


Il remporte un repas pour 2 personnes au restaurant du Palais Royal comprenant entrée, plat et dessert ainsi que 2 verres de vin.


2ème prix : M. Pierre ROMPTEAUX (78)
17.70% des votesconcours mets vins


 Il remporte un chèque cadeau pour un atelier œnologique de 2h pour 2 personnes


3ème prix : M. Franz SIAUGUES (28)
15.75% des votes concours mets vins


Il remporte une bouteille de Beaune 1er Cru Clos des Fèves 2007, Domaine Chanson


 


 Deux autres participations ont recueilli respectivement 13.77% et 12.13% des votes, retrouvez-les ci-dessous :


concours mets vins


concours mets vins


Toutes les autres alliances ont reçu moins de 10% des votes. N'hésitez pas à nous contacter si vous faites partie des finalistes et souhaitez avoir plus de détails.


Félicitations à tous les participants, et particulièrement aux trois vainqueurs !

Le 16 avril 2014 à 10:14

Le cépage du mois : le mourvèdre

cépage mourvèdre


Présent sur le territoire français depuis le XVIème siècle, le mourvèdre serait originaire de la côte catalane espagnole : son nom proviendrait de la ville de Murviedo (en valencien Morvedre).
Au fil du temps, il s’est développé en Languedoc, en Provence, puis dans la Vallée du Rhône méridionale, avant d’être quasiment éradiqué du vignoble français suite à la crise du phylloxéra.
Dans les années 60, quelques vignerons provençaux ont eu la bonne idée de le réimplanter afin de lui rendre ses titres de noblesse.


Aujourd’hui autorisé dans 45 appellations françaises, on le retrouve souvent assemblé avec grenache, carignan ou syrah.


En France, il est aujourd’hui principalement cultivé en Vallée du Rhône (Châteauneuf-du-Pape notamment), en Languedoc-Roussillon (Faugères, Saint-Chinian, Fitou…) et en Provence (Bandol).


bandol vin


On le retrouve également ailleurs dans le monde, comme en Californie ou en Australie.


D’une maturité tardive, il a besoin de chaleur et d’une exposition ensoleillée pour atteindre la pleine maturité. Le mourvèdre aime les sols argilo-calcaires dans lesquels il peut aller puiser eau et minéraux en profondeur.


 Il donne des vins puissants, colorés (robe sombre), peu acides et révèle des arômes de poivre et de fruits noirs (mûre, cassis) lorsqu’il est jeune, de truffe, de sous-bois et de cuir en vieillissant.


Accords mets vins : viandes aux saveurs prononcées, comme l’agneau, le canard ou le lapin.


Vous pouvez déguster un vin à base de mourvèdre durant notre week-end œnologique, avec la cuvée « Intemporelle » des Fusionels (Faugères).

Le 15 avril 2014 à 12:01

Atelier oenologiques : craquez avant l'été !

Bonne nouvelle : l’été approche à grands pas !
Profitez des derniers ateliers œnologiques avant les vacances...


planning cours d'oenologie


Retrouvez le calendrier des cours d'oenologie par ville : Paris, Lyon, Marseille, Nice/Cannes, Montpellier, Toulouse, Bordeaux, Nantes, Rennes, Lille, Metz, Strasbourg et Dijon.


Vos ateliers préférés sont disponibles jusqu'en juin : le B.A-BA du vin, l'initiation à la dégustation, la découverte de 5 grands cépages ou les Grands Crus de Bordeaux... N'hésitez plus !


site oenologie