Prodégustation sur Facebook Prodégustation sur Twitter
Fermer la fenêtre

Votre article a bien été ajouté au panier

Le Blog

Flux RSS des articles du blog de Prodégustation Partager sur facebook Partager sur twitter

Tous les articles

Le 9 septembre 2014 à 11:00

71% des français…et vous ?

choisir-un-vin


71% des français déclarent ne pas s’y connaître en matière de vin. C’est le résultat d’un sondage réalisé pour Terre de Vins dans lequel il apparaît clairement que le vin est encore perçu comme un produit intimidant réservé à quelques privilégiés (ou téméraires).


En effet, il ressort de cette étude que le statut social est étroitement lié au degré de connaissance en matière de vin (ou au sentiment de s’y connaître ou non). Ainsi, 43% des cadres et professions libérales disent connaître le vin et la dégustation, contre  seulement 30% des professions intermédiaires, 20% des employés et 16% des  ouvriers.


Plus globalement parmi les interrogés, 43% ont répondu ne pas s’y connaître du tout. Ils ne sont que 26% à s’y connaître un peu et seuls 3% des sondés sont des habitués de l’univers du vin et de la dégustation.


Pourtant, 78% pensent que l’entrée officielle du vin au patrimoine français au printemps dernier est une bonne chose, ce breuvage étant toujours perçu comme faisant partie intégrante de notre culture et de notre gastronomie. Les sondés sont nombreux à souhaiter une initiation au vin et à la dégustation afin de pouvoir réellement apprécier ce breuvage et promouvoir une consommation raisonnée auprès des plus jeunes.


Si vous aussi vous souhaitez en savoir plus sur le vin et la dégustation, nous sommes là pour ça ! Prodégustation propose des cours d’œnologie pour tous les niveaux, de l’initiation à la dégustation en passant par les ateliers ludiques comme le Ba-ba du vin ou les vins de Bordeaux.


Nous publions également sur notre blog de nombreux articles (étapes de la dégustation, les tanins du vin…) et proposons plus de 10 000 accords mets et vins avec un seul but : rendre le vin accessible à tous !


 


N'hésitez plus, réservez votre cours d'oenologie dès maintenant >>

Le 5 septembre 2014 à 10:31

Zoom sur un cépage : le gamay

Le Gamay noir à jus blanc est une variété de raisin connue en France car elle est la seule à rentrer dans la composition des vins du Beaujolais.


Son nom viendrait du hameau de Gamay situé en Côte-de-Beaune.


cepage-gamay


Présent dans en Beaujolais depuis le début du XIVème siècle, le gamay était auparavant planté dans toute la Bourgogne. C’est Philippe le Hardi, duc de Bourgogne, qui ordonne l’arrachage du dénommé « vil et déloyal plant » jusqu'à Mâcon, le réservant au Beaujolais.


Ce cépage s’épanouit pleinement sur les sols argilo-calcaires et les terrains granitiques du Beaujolais. Près de 90% de la surface mondiale cultivée en gamay se situe d’ailleurs dans cette région (superficie totale : 36 000 hectares). On en trouve également dans la Loire, en Auvergne, dans le Jura et à l’étranger (Chili, Argentine).


beaujolais-vignes


Commentaires de dégustation :


Le Gamay donne des vins rouges fruités et souples. Ce cépage offre des arômes de fraise, de cerise, de mûre ainsi que des arômes caractéristiques de bonbon anglais et banane pour les beaujolais nouveaux.


Venez découvrir un vin issu du cépage gamay dans notre week-end œnologique avec le domaine Louis-Claude Desvignes.


morgon-domaine-desvignes

Le 2 septembre 2014 à 11:01

Recette de cocktail : le Singapore Sling

Singapore Sling


Origine


Parmi les histoires sur l’origine du Singapore Sling, la plus probable dit que ce cocktail  a été inventé entre 1910 et 1915 à l’hôtel Raffles de Singapour par le barman Ngiam Tong Boon.


La recette est publiée dès 1922, sous le nom Straits Sling, dans le livre « Cocktails – How to Mix Them » de Robert Vermeire. Les ingrédients ne sont alors pas tout à fait les mêmes que ceux que l’on connaît aujourd’hui, la recette actuelle datant des années 70.  


 Ingrédients


4 cl de gin
2 cl de liqueur de cerises (cherry brandy) 
1 cl de sirop de grenadine  
3 cl de jus de citrons 
8 cl de jus d'ananas
1 trait d'angostura bitters


Remplissez à moitié un shaker de glaçons. Versez les alcools, le sirop et les jus et frappez.


Versez le contenu du shaker dans un verre de type tumbler (ou autre) rempli de glaçons tout en filtrant avec une passoire. Vous pouvez compléter avec un peu d’eau gazeuse, selon votre convenance. Décorer le verre avec une cerise au marasquin et une tranche d’ananas.


Retrouvez toutes les dates de nos ateliers cocktails à Paris.

Le 28 août 2014 à 11:30

Quels vins boire avec... des insectes ?

C’est l’idée apéro à la mode en ce moment ; pour surprendre vos invités, pourquoi ne pas leur offrir… Des insectes ? On recense près de 2000 espèces d’insectes comestibles à travers le monde, et ceux-ci ont intégré nos étals il y a quelques temps déjà.


Nous avons donc décidé de tenter l’expérience avec deux boites différentes : les molitors (petits vers) au sésame et cumin et les criquets au poivre et tomates séchées. Verdict ? Malgré un aspect peut attrayant, ça croque sous la dent, les aromates dominent largement, et les yeux fermés on pourrait penser à n’importe quel soufflé apéritif.


insectes-et-vins-degustation


Quels vins pourraient accompagner ces « bouchées » salées et croustillantes ? Après la vidéo d’Antonin Iommi-Amunategui sur le sujet (http://www.dailymotion.com/video/xrnt4a_accords-mets-vins-degustation-d-insectes_webcam), voici nos suggestions !


Côté rouge, mieux vaut partir sur un vin jeune qui apportera de la fraicheur, du croquant et qui ne sera pas écrasé par le côté salé et assez sec des insectes. Exit donc les vins trop tanniques ou porteurs d’une amertume trop marquée. En France, de jolis beaujolais (Côte de Brouilly, Morgon…) feront parfaitement l’affaire, tout comme des vins issus de l’appellation Bergerac, dans le Sud-Ouest. Hors de nos frontières, direction la Sicile avec un vin issu du cépage nero d’avola.


Pour les amateurs de rosés, gardez la même logique et optez pour des vins fruités et gourmands : pour varier les plaisirs, tentez un rosé de Loire (Touraine) ou des rosés issus du cépage grenache et produits en Languedoc ou en Roussillon.


Une expérience marrante à tenter, à vous de jouer !

Le 21 août 2014 à 09:35

Zoom sur une appellation : Châteauneuf-du-Pape

Châteauneuf-du-Pape, célèbre appellation de la vallée du Rhône, bénéficie d’un long passé viticole.


Elle couvre aujourd’hui une zone de production d’environ 3200 hectares répartis sur cinq communes : Châteauneuf-du-Pape, Courthézon, Bédarrides, Sorgues et Orange.


vignoble-chateauneuf-du-pape


Histoire


On y retrouve les premières traces de vignes dès le milieu du XIIème siècle, mais ce sont les Papes, au XIVème siècle, qui mettent en exergue la qualité du vin qui y est produit. Il deviendra d’ailleurs quelques années plus tard « le vin du Pape », qualification qui le rendra célèbre bien au-delà de nos frontières. Au cours des siècles, ces vins seront expédiés vers l’Allemagne, l’Italie, la Grande-Bretagne, les Etats-Unis…


Afin de défendre leur production au succès grandissant et jugeant la loi de 1919 sur les appellations d’origine trop générale, les vignerons locaux décident de mettre en place une règlementation plus stricte : la création du « syndicat des propriétaires viticulteurs de Châteauneuf-du-Pape » signe la naissance du futur système de l’AOC (restriction des cépages autorisés, modes de culture imposés…). Il faudra attendre 1933 pour que la Cour de Cassation confirme la délimitation de l’aire de production.


Sols et sous-sols


Les sous-sols de l’appellation Châteauneuf-du-Pape sont composés de calcaires et sédiments des ères secondaires et tertiaires. Les sols quant à eux peuvent être argileux, argilo-calcaires ou sableux. Durant le quaternaire, le Rhône va arracher des blocs de pierre des montagnes alpines. Au fil du temps, ces pierres ont été polies par l’eau du fleuve et ont donné les fameux galets roulets, bien connus dans la région pour leur capacité à restituer au raisin la chaleur emmagasinée dans la journée. Ces galets contribuent donc largement à une parfaite maturité des raisins de l’appellation.


sol-galets-chateauneuf-du-pape


Climat


D’influence méditerranéenne, celui-ci est chaud et sec. Les précipitations étant peu nombreuses, même en hiver, il n’est pas rare que la sécheresse touche le vignoble l’été. Le Mistral souffle de manière régulière sur les vignes de l’appellation, quelle que soit la saison.


Cépages


Pas moins de treize cépages peuvent entrer dans la composition des vins de l’appellation ! Pour les vins rouges, on compte le grenache, la syrah, le mourvèdre, le cinsault, le muscadin, le vaccarèse, la counoise et le terret noir. Pour les vins blancs, sont autorisés les cépages picpoul, clairette, roussane, bourboulenc et picardan.
Les vins rouges représentent 94% de la production de Châteauneuf-du-Pape et sont principalement élaborés à partir de grenache qui s’adapte aux fortes chaleurs et aux assauts du Mistral.


Retrouvez un vin de l’appellation Châteauneuf-du-Pape dans notre cours d’œnologie VOG1 « initiation à la dégustation » : le domaine Pierre André et n’hésitez pas à nous faire partager vos coups de cœur de l’appellation !


Domaine-pierre-andre-chateauneuf-du-pape