Fermer la fenêtre

Votre article a bien été ajouté au panier

Le Blog

Partager sur facebook Partager sur twitter
Le 3 mai 2010 à 07:14

Vente record de Romanée-Conti à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle

Par notre partenaire iDealwine


Eruption volcanique en Islande oblige, les passagers bloqués dans les aéroports étaient nombreux ces derniers jours. Une aubaine pour le magasin Pure and Rare qui en a profité pour vendre 3 flacons du domaine de la Romanée-Conti. La cliente, dont on ne connaît pas la nationalité, s’est ainsi acquitté des 29 700 euros pour un jéroboam (300 cl) de Romanée-Conti Grand Cru 1986, La Tâche Grand Cru 2004 et un Montrachet Grand Cru 2001.



Flacon rare, le jéroboam a constitué le gros de la note avec un prix de 25 000 euros. C’est plus du double de sa cote sur le marché des enchères (12 000 euros) !  


Cote iDealwine au 27/04/2010 (bouteille)


Romanée-Conti Grand Cru 1986 : 2670.85 € La Tâche Grand Cru 2004 : 867 € Montrachet Grand Cru 2001 : 1969.10 €


 


En savoir plus sur le domaine de la Romanée-Conti


Acquis par le prince de Conti en 1760, ce vignoble de 1,85 ha ne produit guère plus de 6000 bouteilles par an d’un vin mythique et exceptionnel. Après la révolution française, le Domaine fut déclaré bien national, la Romanée Conti compta de nombreux propriétaires, notamment la famille Duvault-Blochet, qui acquis plusieurs autres parcelles dont la Tâche, Richebourg et Echezeaux. Aujourd’hui chaque bouteille de Romanée Conti porte la double signature d’Aubert de Villaine et de Henry-Frédéric Roch. La Romanée Conti fut la dernière parcelle de vigne en Bourgogne à résister au phylloxéra, mais, pendant la seconde guerre mondiale, le manque de sulfure de carbone entraîna sa destruction dès 1945. Pendant cinq ans, de 1946 à 1951, aucun millésime ne fut produit. Les conditions de vinification et d’élevage (maturité maximale du fruit, très forte sélectivité, précautions maximales à chaque étape, élevage en bois neufs) permettent de produire un vin d’exception. Ainsi des arômes d’une magnifique complexité évoquant la rose, la violette, les épices, la truffe et le cuir se retrouvent dans ce vin somptueux.


 

3 commentaires sur “Vente record de Romanée-Conti à l’aéroport Roissy Charles de Gaulle”
Dudu dit
1 juin 2010 à 04:16
Un bon vin n'est jamais trop cher...
Dudu sur Prodégustation
Tcabrol dit
5 mai 2010 à 07:11
@Patrick : merci pour votre message qui en dit long :-)
Tcabrol sur Prodégustation
4 mai 2010 à 20:12
la misère est vraiment que chez les pauvres vive la crise
Patrick vermorel sur Prodégustation