Fermer la fenêtre

Votre article a bien été ajouté au panier

Le Blog

Partager sur facebook Partager sur twitter
Le 19 mars 2012 à 09:56

Nos états d'âme : savoir déguster quand on est juré… Challenge Millésime Bio (épisode 1/2)


C'était pour moi une première de faire partie du comité de sélection pour ce concours de dégustation des vins bio.
 
Immense salle dans laquelle pléthore de tables rondes donnaient le LA à cette belle dégustation.
Impatient à l'idée de connaître le thème de ma table, je me suis dirigé tout droit sur le panneau qui comportait pas moins d'une centaine de dégustateurs professionnels.
Mon doigt sur la feuille, je parcourus les lettres par ordre alphabétique jusqu'à tomber sur mon nom. A mon grand plaisir, je fus lié au pôle des vins de Loire blancs.

 
Après le tour de table de présentation de mes collègues (dit pro) du jour, voici la première question qui nous fut demandée :
« C'est quoi les cépages de Loire » ? « C'est le Sauvignon, je crois », balança l’œnologue du sud.
Un autre rétorqua « il y a du Chenin je crois aussi pour les moelleux ».
Le premier demanda « un Muscadet c'est quoi ? ».
J'annonçai le melon de Bourgogne et mon voisin me répondit "c'est un cépage de Loire ça ?"  (Effectivement si j'avais dit Melon de Loire, on n’aurait sûrement rien dit…). Bref, je me sentis bien encadré !
 
Le défilé démarra enfin pour conclure que les vins de Loire étaient trop acides !
Précision importante, la dégustation était en Languedoc avec de nombreux dégustateurs du cru. A ma grande stupéfaction, le desideratum de fraîcheur et de vivacité dans les vins du sud était cette fois sanctionné par les œnologues présents.
En vain, j'ai essayé d'expliquer la qualité de certains vins présents mais au final : zéro médaille d'or pour notre table car il faut que le jury soit unanime.
 
Deux cuvées sanctionnées avaient tout de même frappé mon palais, et méritaient allègrement l’or. Alors comme un aigrefin, quand mes collègues tournèrent le dos, j'ôtai les deux chaussettes pour connaître les malheureux vaincus.
 
Voulez-vous savoir les deux noms ?
Jo Landron en Muscadet
Thierry Michon (Domaine St Nicolas) avec sa cuvée le Haut des Clous

Bref (comme on dirait sur Canal+)… ce jour-là, j'étais frustré.
 
Je  vous raconterai très vite la suite du concours des vins bios en rouge, ou plutôt le concours des « Brett »….
 

Thom@


 
2 commentaires sur “Nos états d'âme : savoir déguster quand on est juré… Challenge Millésime Bio (épisode 1/2)”
Juliette B. (Bordeaux) dit
19 mars 2012 à 20:18
je t'assure Thomas tous les oenologues ne se valent pas! tu nous tailles bien quand même....mais c'est justifié.
Juliette B. (Bordeaux) sur Prodégustation
DUROCHER dit
19 mars 2012 à 15:29
Pas trop doués les pros;ne pas situer le Melon de Bourgogne......
DUROCHER sur Prodégustation