Fermer la fenêtre

Votre article a bien été ajouté au panier

Le Blog

Partager sur facebook Partager sur twitter
Le 7 juillet 2010 à 07:16

Les effets coupe-faim d’une molécule présente dans le vin

Par notre partenaire iDealwine (Cote des vins – reventes de vos bouteilles – ventes aux enchères) Une étude conduite dans l’hexagone par l’équipe de Fabienne Aujard Alexandre Dal Pan et Stéphane Blanc tend à prouver les effets coupe-faim d’un régime riche en resvératol. Les résultats ont été publiés il y a quelques jours dans la revue BMC Physiology.



On connait les vertus anti-oxydantes du resvératol : cette molécule qui appartient à la famille des polyphénols est notamment produite en réaction aux infections suscitées par le botrytis cinerea. On retrouve cette molécule dans plus de 70 espèces de plantes, dont le raisin. Aux termes d’une étude menée sur un groupe de microcèbes – des petits animaux appartenant à la famille de primates - une équipe de chercheurs français vient de conclure à l’effet coupe-faim d’un régime enrichi en resvératol.
Cette étude a été menée durant quatre semaines de la période hivernale pendant laquelle ces lémuriens prennent traditionnellement du poids, au point de doubler pratiquement leur masse corporelle. Le régime riche en resvératol qui leur a été administré a eu pour conséquence de limiter cette prise de poids hivernale, en accroissant les dépenses énergétiques des primates et leur taux de métabolisme au repos (+29%). Parallèlement, l’effet coupe-faim de ce régime a été mesuré par une diminution de 13% de la prise alimentaire spontanée.
Dans le cas d’une alimentation riche et grasse, la consommation de resvératol pourrait-elle exercer un effet régulateur sur la prise de poids ? Les chercheurs précisent que pour l’instant les résultats de leur étude ne s’appliquent qu’à une famille de primates non humains