Fermer la fenêtre

Votre article a bien été ajouté au panier

Le Blog

Partager sur facebook Partager sur twitter
Le 15 juin 2010 à 06:09

Le Tour de France 2010 empruntera la route des châteaux du Médoc

Par notre partenaire iDealwine


C’est une première : la route des châteaux du Médoc accueillera le contre la montre individuel du Tour de France 2010, entre Bordeaux et Pauillac.
Evènement incontournable du calendrier sportif français et mondialement connu, le Tour de France a donc décidé de s’arrêter dans la bordelais pour la dernière étape avant l’arrivée sur les Champs-Elysées.



Seul contre la montre du tour, l’étape s’étendra sur 52 km, dont 15 dans Bordeaux intra-muros. Les coureurs s’élanceront ensuite sur la célèbre départementale D2, dépasseront Margaux et iront jusqu’à Pauillac. Appellation prestigieuse du vignoble bordelais, elle abrite, entre autres, trois Premiers Grands Classés en 1855 : Château Lafite Rothschild, Château Latour et Château Mouton Rothschild. Après Santenay en 1988, Saint-Emilion en 1996 et Mâcon en 2002, nul doute que l’édition 2010 sera un grand cru !
En savoir plus sur le Château Lafite Rothschild :
L’histoire du vignoble de Lafite est ancienne. Sur un domaine qui comportait déjà des plants de vigne, Jacques de Ségur structure le vignoble à la fin du XVII° siècle et la réputation de ce vin s’établit déjà à un bon niveau. Son fils Alexandre étend le domaine en épousant en 1695 l’héritière de Latour. De cette union naît Nicolas-Alexandre, qui construit au début du XVIII° siècle le prestige et la renommée de Lafite, le vin étant plébiscité à Versailles et déjà également outre-Manche. Au décès de ce dernier, Lafite connait une succession de propriétaires, il sera notamment vendu aux enchères après la Révolution, mais la qualité sera maintenue au meilleur niveau grâce aux soins de ses régisseurs, la famille de Joseph Goudal. Le Château Lafite sera ainsi classé 1er cru en 1855. En 1868, le Baron James de Rothschild acquiert, aux enchères de nouveau, le domaine qui est depuis resté propriété de sa famille. En dehors de son terroir exceptionnel (un sol de graves profondes, reposant sur des marnes et sur un sous-sol calcaire), la qualité s’explique notamment par l’âge moyen du vignoble (plus de 40 ans), un faible rendement à l’hectare et une sélection très sévère. Dans les années 1960-1970 les vins se sont révélés d’une qualité moindre, en raison d’une gestion moins stricte du domaine et du processus de vinification. Depuis 1975, le château, célébré par les amateurs du monde entier, produit des vins magnifiques, grâce à la direction dynamique d’Eric de Rothschild. D’une finesse exceptionnelle, ils déploient une complexité aromatique fabuleuse. D’une matière impressionnante, leur potentiel de garde semble illimité.