Votre article a bien été ajouté au panier

COVID 19 : Nous vous accueillons dans le respect des normes et des gestes barrières pour pouvoir déguster en tout sécurité. Le pass sanitaire est obligatoire pour participer aux cours.
N°1 du cours d'oenologie en France

Le Blog de Prodégustation

Le 6 décembre 2021 à 14:05

La Pourriture Noble

La légende raconte…


La légende raconte que la pourriture noble proviendrait d’Yquem en 1847. Connu pour être l’un des meilleurs liquoreux à travers le monde, l’histoire raconterait que le Marquis de Lur Saluces ait demandé que ses employés ne s’occupent de rien pendant son absence. Invité par le Tsar de Russie, Alexandre II partit chasser. Cette quête dura plus longtemps que prévu, lorsque le Marquis rentra à son domicile, le vignoble fut ravagé par la pourriture. Il ordonna tout de même de récolter afin de vinifier son vin. Le résultat obtenu fut remarquable ! Le mythe de cette pratique est relié au terme « noble », d’où l’expression utilisée encore aujourd’hui : « pourriture noble ».


 


Le Botrytis ça vous parle ?


Le microscopique champignon à l'origine de la pourriture noble est appelé Botrytis. Lorsqu'il se manifeste sous la forme de pourriture grise, il conduit à de gigantesques pertes de vendanges. Lorsqu’il se présente sous sa forme noble, il produit quelques-uns des plus grands vins du monde. Plutôt capricieux, ce champignon nécessite des matinées humides voire brumeuses et des après-midis chauds et ensoleillés pour se développer. Si ces conditions ne sont pas respectées, la pourriture grise lui volera la vedette. L'idéal est de trouver à proximité de la vigne une source d'eau. Par exemple pour les vins de Sauternes (issus de la pourriture noble), c'est le Ciron qui joue ce rôle de brumisateur !


Ce champignon peut apparaître dès la floraison sur les raisins. Les vignerons doivent suivre  leur développement de très près durant l’été pour ne pas mettre en péril la période de maturation. Plusieurs vignobles suivent une démarche écoresponsable en n’utilisant aucun anti-fongique pour le traitement de leurs vignes. Uniquement l’ébourgeonnage ou l’effeuillage aident à contrôler un développement précoce. 


 


Question Vinif ?


Côté vinification, il se nourrit de l’eau du raisin et concentre le sucre à l’intérieur des grains. Les sucres restent emprisonnés au cœur du grain ce qui par conséquent augmente son niveau naturel et son taux d’alcool. La fermentation est stoppée dès le niveau recherché obtenu.


 


Comment différencier la pourriture grise de la noble alors ?


Et bien, la pourriture grise s'attaque généralement à des fruits abimés dont le jus serait au contact direct de l'air. Si les baies sont étanches, elles se flétrissent pour se concentrer en arômes et en sucre : on a affaire à de la pourriture noble ! Vous l'aurez compris, la sélection des baies est une opération délicate. Pour garantir un vin de qualité homogène et équilibré, elle se fait généralement à la main.


Dans le verre, un vin issu de pourriture noble aura une robe or intense, une palette aromatique complexe allant de l'abricot au fruit confit, en passant par le miel et l'amande ! Gourmand non ? Il accompagne idéalement les desserts crémeux et les fromages de caractère.


A savoir : les vins liquoreux sont d'excellents vins de garde !

Formulaire de réclamation

Vous pouvez également nous contacter par mail : bonjour@prodegustation.com

* champs obligatoires

vous souhaitez être recontacté par nos équipes par téléphone ?

Envoyez