Produit ajouté au panier
ajouté au panier

Vous avez ajouté 1 article à votre panier

Montant total de votre panier : 0€

voir mon panier

Continuer mes achats

Fermer la fenêtre

Abonnement à notre newsletter

OK

Fermer la fenêtre
Fermer la fenêtre
N°1 des cours d'oenologie en France

Je me connecte

Se souvenir de moi

Mot de passe oublié ?

Je me connecte

Pas encore de compte ? Je m'inscris

Fermer la fenêtre
Accueil > Le blog > Mode d'emploi en 3 étapes pour déguster comme un pro'
Mode d'emploi en 3 étapes pour déguster comme un pro'
fév.
24
2022

Mode d'emploi en 3 étapes pour déguster comme un pro'

 1ère partie : la découverte visuelle

Elle consiste à définir l’intensité de la couleur et les reflets du vin. Pour ce faire, placez tout simplement votre verre à la lumière du jour ou en face d’une surface blanche et décrivez ce que vous voyez. Voici quelques termes qui pourront vous aider à décrire la robe d'un vin : pourpre, grenat, rubis (vin rouge), doré, citron ou ambré (vin blanc) saumon, framboise ou orangée (vin rosé).

Pour déguster des vins labellisés et des vins bio, rendez-vous sur Myvitibox et craquez pour un coffret vin pour obtenir une livraison de vin chaque mois et devenez un expert de la degustation vin.

2ème partie : l’analyse olfactive

Celui-ci consiste à définir les arômes principaux du vin. Pour cela, humez une première fois le vin sans agiter le verre. Le « premier nez » va dévoiler les arômes principaux du vin. Prenez votre temps, faites tourner le vin dans votre verre une seconde fois et humez à nouveau. Vous pourrez être surpris de constater que le vin dévoile beaucoup plus d'arômes. On appelle cela le second nez. Dans la plupart des cas, vous sentirez des arômes fruités ou fleuris, qui correspondent aux arômes primaires et qui proviennent du cépage.

Laissez-vous tenter par une formation vin ProDegustation pour en apprendre davantage et obtenir un diplome vin tel que le WSET ! Au cours d’une degustation vin, vous deviendrez un expert de l’oenologie

3ème partie : l’examen gustatif 

La recherche du goût est un moment important car cela fait appel à votre mémoire sensorielle. En goûtant au vin, vous pourrez définir : l’attaque, les premières sensations en bouche, l’évolution, le comportement et développement du vin en bouche, la fin de bouche, les arômes restant, et la persistance aromatique, la longueur en bouche. Prenez une gorgée et passez-la sur toute la surface de votre langue. Concentrez-vous et essayez d'analyser ce que votre langue ressent : un goût plutôt amer, sucré, âpre, acide ? Ces questions servent à évaluer ce que l'on appelle l'équilibre ou l'harmonie d'un vin. Goûtez à nouveau le vin et comptez dans votre tête jusqu'à ce que les sensations sur vos papilles disparaissent. Une fois l'exercice terminé, vous serez en mesure de juger d'évaluer sa persistance aromatique.

Maintenant, il n’y a plus qu’à pratiquer pour être un as de la dégustation !

Ces articles peuvent aussi vous intéresser