Fermer la fenêtre

Votre article a bien été ajouté au panier

Le Blog

Partager sur facebook Partager sur twitter
Le 8 janvier 2014 à 10:00

Commentaires de dégustation : Château d'Yquem 2007

2007 restera l’année où le botrytis aura accompli un miracle, transformant un raisin au potentiel pouvant sembler inégal après un printemps chaotique et un été bien frais. Bénéficiant de conditions idéales, la pourriture noble a su transformer le handicap initial en un avantage décisif de complexité et de variété, et compenser le déficit de chaleur grâce à un potentiel de concentration sans limite en octobre.


En mai et en juin les pluies deviennent fortes (2 fois la normale) et fréquentes.


Après les déluges de la fin août (100mm) la situation est critique mais la météo amorce un virage salutaire avec une diminution des pluies (à peine un tiers de la normale sur septembre et octobre). Ces conditions, associées à un beau vent d’est, vont bloquer les mauvaises évolutions redoutées, pour donner un vin exceptionnel.


 


Commentaires de dégustation :


Robe d’un beau jaune doré, nez marqué par des notes de fruits exotiques (le vin mérite d’être aéré pour s’ouvrir et se révéler pleinement). Les parfums de fruits de la passion, d’ananas mais également d’abricot frais nous charment. En bouche, une harmonie totale se révèle : on y retrouve les mêmes arômes gourmands et l’équilibre entre sucres et acidité frôle la perfection. Ce qui nous a marqué en particulier ? Une présence en bouche exceptionnelle et un velouté extraordinaire.


Bien qu’encore jeune, ce 2007 est déjà des plus charmeurs et restera dans les mémoires comme un très grand millésime.