Fermer la fenêtre

Votre article a bien été ajouté au panier

Le Blog

Partager sur facebook Partager sur twitter

Culture vinique (livres, films...)

Le 12 décembre 2018 à 14:44

5 anecdotes pour épater tous vos convives à Noël !

L’œnologie regorge d’histoires insolites qui ont parcouru les siècles et se transmettent au fil du temps. La boisson préférée des Français est pleine de ressources et de surprises que vous n’auriez jamais soupçonnées ! Petit tour des anecdotes inattendues qui se cachent entre les vignes.



Le vin et l’Empereur


Le Gevrey-Chambertin était le vin favori de Napoléon. S’il était l’un des plus grands vins de Bourgogne de l’époque, il était aussi le compagne le plus fidèle de l’Empereur pendant sa campagne, même au milieu des plus terribles batailles. Le petit Caporal l’aurait découvert lors de ses jeunes années militaires et ne l’aurait jamais éloigné de sa poitrine « afin d’éviter qu’il ne gèle » et pour pouvoir le déguster à température idéale. Il affirme d’ailleurs avoir perdu la bataille de Waterloo à cause d’une consommation du breuvage trop excessive. Etonnant lorsqu’on sait que le fin gourmet qu’il était ne manquait pas de couper son vin à un grand volume d’eau…


Le vignoble en « rooftop »


Quelque part à New York sur les toits entre entre l’East River et le Brooklyn Bridge se cache une petite exploitation vinicole, la première de son genre. Les vignes grandissent au sein d’une terre « écoresponsable » faite à base de verre broyé et recyclé, pour recréer les conditions d’un vignoble traditionnel, avec en prime une vue sur l’Empire State Building. Les cépages de Bordeaux tels que du Merlot, Cabernet Sauvignon, Cabernet Franc, Malbec et Petit Verdot sont cultivés pour produire notamment du rosé. Inspiré du nouveau concept de potagers et de ruches sur les toits new-yorkais, le lieu accueille aujourd’hui des évènements privés tels que des dégustations et est aménagé comme un showroom avec tables, hamac et grand bar.


Le plus grand consommateur de vin…


A son actif : 74 litres de vin par an et par personne (soit environ 99 bouteilles de 75cl par an). Presque le double de la France… Le pays qui consomme le plus de vin est le Vatican ! Etonnant pour une Cité Sainte… En réalité, c'est surtout la petite taille de la Cité-Etat qui tord fortement les chiffres « par habitant ». De plus cette première place s’explique par le fait que les supermarchés sont peu taxés et certains touristes connaissent les bonnes adresses pour remplir les caves !


Les étiquettes : cartes de visite du vin


En 1945 le baron Philippe de Rothschild invite les plus grands artistes de l’époque à dessiner les étiquettes de ses vins. Une idée originale qui a vu, au fil des années, Miró, Chagall, Braque, Picasso, Tàpies, Francis Bacon, Dali, Balthus, Jeff Koons, et même le Prince Charles d’Angleterre offrir leur coup de pinceau. Le principe : leur laisser la liberté de s'exprimer tout en leur imposant de s'immiscer dans le thème de l’œnologie et celui du château. Une signature unique et hors du temps !


Le tour du monde du vin


En juin 1985, alors que Patrick Baudry se préparait à participer à la première mission franco-américaine avec la NASA, des journalistes français lui ont demandé s'il avait l'intention d'emporter du vin à bord de la navette Discovery. Il a à peine eu le temps d’hésiter : “oui, bien sûr !” C’est alors qu’il a sollicité plusieurs producteurs bordelais… mais sans succès : tous croyaient à un canular. Et c’est finalement Jean-Michel Cazes qui se laisse séduire par cette proposition insolite. Ainsi une bouteille de Lynch-Bages a fait le tour du monde en navette spatiale !


Vous avez maintenant de quoi passez d’excellentes fêtes de fin d’année ! Le monde du vin est rempli de secrets et les anecdotes vont de pairs ! Devenez un pro de l’oenologie en réservant votre cours oenologie ParisLyonRouen et dans plus de 28 villes en France, en Belgique et au Luxembourg. C’est également une très bonne idée de cadeau vin …. Retrouvez également une sélection de bouteilles originales tous les mois avec l’abonnement vin My Vitibox.


 

Le 2 juillet 2014 à 09:51

Un livre à embarquer en vacances : Le vin c’est pas sorcier, d’Ophélie Neiman

Sorti à la rentrée dernière, ce livre ludique et complet (les illustrations remplissent leur rôle à merveille en faisant passer un message très clair : le vin, ça peut être fun) est articulé autour de 5 personnages.


Chacun possède un lien (plus ou moins rapproché) avec le vin.
Juliette
reçoit des amis à dîner et se pose tout un tas de questions qui nous sont, il faut l’avouer, plutôt familières… Dans quels verres servir les vins, à quel moment ouvrir les bouteilles, dans quel ordre les proposer à la dégustation, avec quels mets les marier… ? 
Puis nous découvrons Pacôme, celui qui n’y connait rien en vin mais qui aime bien ça quand même. Il décide d’apprendre la dégustation (on lui suggère de venir faire un tour dans nos cours d’œnologie) et découvre l’analyse sensorielle. Une mention spéciale ici encore pour les différentes familles d’arômes illustrées de manière on ne peut plus claire. 
Partons maintenant à la rencontre d’Hector qui a travaillé le temps d’un été dans un domaine viticole. Curieux, il s’est intéressé à l’aspect viticulture (les différents cépages, le cycle de la vigne, les modes de culture, les vendanges…) tout comme à l’aspect vinification.
Vous trouverez dans ce chapitre tous les principaux cépages et leurs arômes types, des infos techniques, en passant par les traitements chimiques ou la façon de produire du vin. 
Quant à Coralie, elle découvre le vin d’une manière plutôt agréable : en se baladant dans les vignobles le temps d’une année sabbatique. Elle a découvert les sols, les terroirs, a parcouru l’Alsace, la Bourgogne, le Languedoc, le bordelais mais également l’Allemagne, l’Italie ou le Chili. Elle nous raconte tout ça et nous fait voyager à travers appellations, cépages et histoire. 
Enfin, Paul endosse le rôle de l’acheteur de vin pouvant être vite perdu au milieu d’une offre pléthorique. Ce chapitre nous explique comment bien choisir son vin au restaurant, au supermarché, sur un salon, sur Internet… Et l’importance des conseillers comme les cavistes ou sommeliers.


Un livre très complet qui aborde bien plus que les bases de l’œnologie et du vin, sur un ton qui n’est jamais trop professoral et toujours agréable. Accessible à tous, même à ceux qui n’y connaissent – vraiment – rien, un très bon moment à passer !

Le 14 mai 2014 à 10:00

Elle recherche le vin idéal ? Aidez-là !

Voilà une idée cadeau originale à offrir à toutes les femmes (pensez à la fête des mères le 25) !


Vous les aimez élégants, généreux, subtils, jeunes... ? Non, nous ne faisons pas allusion au profil de l’homme parfait, mais bien à celui… du vin !


 C’est avec humour et fantaisie que les auteurs de ce livre répondent à une question qui nous tient à cœur : comment ne pas se tromper ?


 Si la forme peut sembler fantaisiste (la mise en avant des similitudes entre le langage œnologique et amoureux étant déjà en soi une originalité), le contenu de ce livre n’en est pas moins sérieux et tout à fait cohérent !


Car au final, vous serez d’accord pour dire qu’il faut le repérer, dîner avec lui, le découvrir et le comprendre, partager des nuits d’ivresse, voire même…vieillir avec lui !


Au total, 15 chapitres découpent cet ouvrage, avec des titres très prometteurs : «le premier rendez-vous», «pour mieux le comprendre», «comment bien le présenter à vos amis», «apprendre à bien communiquer avec lui»… Vous y trouverez toutes les informations utiles sur les vins (cépages, appellations, accords mets et vins…).


 Une personnification humoristique, qui désacralise l’univers du vin et ravira toutes les femmes, même les célibataires endurcies…


En vente sur notre site au tarif de 14.50€


 


Et pour partir à la recherche du vin idéal, profitez de l'offre spéciale fête des mères :


un chèque cadeau œnologique pour 1 atelier de 2h parmi 10 thèmes au choix
+
Le livre Le guide pour les femmes qui veulent trouver le vin idéal
=

69€ au lieu de 80.40€ (frais de port de 6€ de OFFERTS)


 

Le 10 juillet 2013 à 10:00

On a lu "le vin pour ceux qui n'y connaissent rien"

Vous devez avoir l'impression que chez ProDégustation, on déguste beaucoup (ce qui est vrai). Mais saviez-vous qu' il nous arrive aussi de lire de temps en temps... Surtout quand le livre en question traite d'un sujet qui nous est cher : le vin.
 
Puisque le vin, c'est le partage, pourquoi ne pas partager aussi ce qui touche au vin (le livre de Miss GlouGlou en l'occurence) ? Donc c'est parti...
 
Petite mise en situation : vous êtes au restaurant, vous regardez attentivement la carte des vins que l’on vous a fournie et puis la question tant redoutée arrive : « quel type de vin souhaitez-vous ?». Et là franchement, à part « un vin qui soit bon », avouez que vous ne savez pas vraiment quoi répondre et préférez souvent remettre votre choix entre les mains du hasard plutôt que de passer pour un ignorant.
 
Et si ce moment difficile appartenait au passé ?
 
C’est avec cet objectif qu’Ophélie Neiman (Miss GlouGlou) a écrit son 1er livre Le vin pour ceux qui n’y connaissent rien. Pour que plus jamais nous ne restions cois devant ce que nous ressentons en buvant un vin. Pour qu’enfin nous osions nous exprimer sans avoir peur d’être à côté de la plaque. Et surtout pour que la dégustation soit avant tout un plaisir (et non pas le parcours du combattant) ! Une philosophie que ProDégustation partage à 200%. Pédagogie et plaisir (encore lui), voilà les maîtres mots d'une dégustation réussie !
 
 
Aperçu des quelques étapes qui sont abordées dans ce livre :
 
 
1)     Comment mettre des mots sur un vin, et sur ce que l’on ressent en le dégustant ?
 
Avant tout, voici une règle à n’oublier sous aucun prétexte : la dégustation est subjective ! N’essayez pas de mettre des mots savants sur un vin si vous ne les maîtrisez pas ; si vous n’avez jamais senti de cèdre, vous ne retrouverez pas ce parfum dans votre verre !
 
Au contraire, si vous distinguez un parfum particulier dans votre verre, c’est qu’il s’y trouve ! Votre voisin possède juste une mémoire olfactive différente de la vôtre. Donc osez vous exprimer (notez que si l’on vous comprend, c’est quand même mieux…).
 
Enfin, essayez de différencier les arômes que vous appréciez et ceux qui, au contraire, vous rebutent. En fonction de la famille à laquelle ils appartiennent (pas de panique, toutes les infos sont dans le livre), vous pourrez déterminer si vous préférez les vins fruités, floraux, boisés…
 
 
2)     Le vin c’est quoi ?
 
S’il n’est pas impératif de comprendre le vin pour l’apprécier… ce n’est quand même pas plus mal.
 
L’auteur propose ici un petit aperçu technique que l’on pourrait résumer par « élaboration du vin de la vigne au verre, qui ? quoi ? comment ? ». Nous pourrions même rajouter « où ?» puisqu’il est primordial de comprendre les variations entre les régions de production, voire même les pays. Et si vous arrivez à saisir les différences les plus subtiles entre terroirs, climats, etc., alors le titre du livre ne vous correspond plus du tout !
 
Mais si votre curiosité vous pousse à continuer, vous y trouverez encore plein d’autres informations comme : les métiers du vin, l’histoire du vin, l’agriculture biologique et biodynamique, vin et santé… Bref, lire ce livre jusqu’au bout est un atout pour votre culture générale !
 
 
3)     Le choix du vin
 
Évidemment, reste une étape cruciale : la sélection du vin.
 
Si vous cherchez un vin pour le marier avec un plat, vous trouverez pleins de bonnes astuces pour ne pas vous tromper et sortir des sentiers battus.
Si vous vous retrouvez dans la fameuse situation « vous êtes au restaurant et devez faire un choix », celui-ci dépendra forcément de la carte qu’on vous propose, qui peut ne pas être à la hauteur : clamez donc l’indulgence des personnes qui vous accompagnent !
 
 
4)     Créer sa cave
 
Après avoir lu ce chapitre, vous pourrez répondre (avec aisance) à toutes les questions qui vous trottent dans la tête d’habitude : je mets quoi dans ma cave ? Où puis-je acheter mes vins ? Combien de temps les garder ? Je n’ai pas la place de me faire une (vraie) cave, comment je fais ?
 
Et enfin, si vraiment vous ne vous sentez pas une âme d’aventurier, miss GlouGlou vous fait partager ses coups de cœur et bien plus, puisqu’elle classe ses vins préférés par occasion et vous fournit même le contact du producteur !
 
 
Bref, vous l’aurez compris, c’est un livre qui ne manque pas d’humour, une approche décomplexée du vin, tellement chère à Prodégustation. Le livre à emporter avec vous en vacances !
 
Reste un gros mensonge dans cet ouvrage : il n’y a pas que ceux qui n’y connaissent rien qui devraient l’ouvrir…
 
Le 20 septembre 2012 à 08:13

Vins leçons de dégustation, le livre d'Emmanuel Delmas

«  Rendre le vin accessible n’est possible qu’en racontant son histoire, née de la rencontre d’une vigne et d’un environnement, propulsés par un vigneron humble, curieux et fou de sa terre. Tel un retour à la source… finalement ».
 
Emmanuel Delmas, formateur ProDégustation sur Paris et Lille, vient de publier un livre Vins leçons de dégustation, pour une approche plus accessible de la dégustation et dans le but de « redonner l'envie aux gens de prendre plaisir à déguster du vin ». Sommelier de formation, il est aujourd’hui consultant, blogueur et chroniqueur.
 
Cet ouvrage se divise en deux parties.
 
La première est dédiée aux techniques de dégustation, dont le déjà fameux passage stipulant qu’il faut « mâcher » le vin afin d’en décupler les saveurs. Une technique novatrice ? Que nenni ! C’est ainsi que les anciens procédaient déjà.
 
La seconde partie présente quelques « terres de vins » ; terroirs coup de cœur aux caractéristiques bien particulières. Du nord au sud, Emmanuel nous explique l’influence qu’ont les sols, les climats, la géologie et tant d’autres critères sur l’identité du vin.
 
 
Vins leçons de dégustations, éditions la Martinière, 15,90 €
Disponible dans toutes les bonnes librairies et sur Fnac.com et Amazon.fr