Fermer la fenêtre

Votre article a bien été ajouté au panier

Le Blog

Partager sur facebook Partager sur twitter
Le 11 février 2013 à 09:33

Nouvel an chinois : quels vins avec des spécialités asiatiques ?

2013, année du serpent d'eau
 
Avant de partir vers les suggestions d'accords vins et mets chinois, revenons un peu sur cette fête, ses origines et ses traditions.
 
La fête du nouvel an chinois symbolise le début de la fête du printemps, même si elle tombe en hiver (entre le 21 janvier et le 20 février). En effet, le calendrier chinois étant un calendrier luni-solaire, la date du nouvel an varie d'une année sur l'autre et tombe toujours le premier jour d’une nouvelle lune.
Les festivités durent 15 jours et s’achèvent avec la fête des lanternes.
 
 
Pourquoi les années du calendrier chinois sont-elles symbolisées par des animaux ?
 
La légende veut que l'Empereur du Ciel demanda à tous les animaux de le rejoindre au plus vite. Treize répondirent à l'invitation : le chien, le rat, le tigre, le dragon, le cheval, le singe, le cochon, le lapin, le serpent, la chèvre, le coq, le bœuf et le chat. Le rat, rusé, joua des tours aux autres animaux et arriva le premier. Puis arrivèrent le bœuf, le tigre, le lapin, le dragon, le serpent, le cheval, la chèvre, le singe, le coq, le chien et le cochon.
Les années du calendrier furent donc associées à chacun de ces animaux en fonction de leur ordre d’arrivée.
 
Durant ces quelques jours, la famille joue un rôle central : tout le monde retourne vers sa ville d'origine afin de retrouver ses proches.
Les trois premiers jours de l’année, chacun exprime ses vœux à sa famille et ses amis.
Les enfants reçoivent de la part des aînés une enveloppe rouge contenant de l'argent, en échange de quoi ils souhaitent bonheur et longévité à la personne leur ayant remis ces étrennes.
 
Ce n’est qu’au 5ème jour que les activités du quotidien reprennent leur place, même si les festivités vont au total durer 15 jours, jusqu’à la fête des lanternes. Parmi les activités les plus populaires, on retrouve la danse du lion et celle du dragon, ou encore les chaines de pétards jetés par les enfants.
 
 
Et la cuisine dans tout ça ?
Evidemment, elle est au centre de toutes les attentions, et chaque foyer prépare le plat typique de sa région. La gastronomie chinoise est tellement riche et diversifiée qu’il est difficile de dire quelle spécialité l’emporte lors des fêtes du nouvel an. Nous avons cependant essayé d’accorder quelques-uns de ces célèbres mets avec de jolis crus !
 
Parce que le Nouvel An Chinois est synonyme de convivialité, le premier accord portera sur un plat qui se partage : la fondue chinoise.
 
Avec ses sauces plus ou moins épicées, la fondue chinoise a l’avantage d’apporter une touche d’exotisme, tout en étant peu calorique.
Selon ses goûts, c’est donc un mélange terre (viande de bœuf), mer (poissons, crevettes) et air (volailles) que l’on plonge dans un bouillon de légumes. Ce sera surtout le choix des sauces qui permettra de nombreux accords avec les vins.
 
Si vous optez pour des sauces pimentées (gingembre, sauce pékinoise ou nuoc mam), nous vous conseillons un vin épicé avec une belle tenue et du gras en bouche.
 
Pour les blancs, le Gewurztraminer d’Alsace fera l’accord parfait. Vin corsé, bien charpenté, son ampleur en bouche trouvera un bel équilibre avec les sauces épicées  ou celles plus douces (cacahuètes).
 
Pour les rouges, préférez un vin méridional, fruité et gourmand. Côtes du Rhône, Minervois ou Côtes de Provence, il lui faudra une bonne proportion de syrah et un élevage très peu marqué pour accompagner le plat sans le supplanter.
 
Rappelons que la complémentarité entre plat et vin reste la meilleure règle pour un accord réussi. Pour la cuisine chinoise riche en saveurs et épices, son compagnon idéal sera donc un vin frais et gourmand, à la structure en bouche ronde et charnue ; le vin mettra alors en valeur votre plat tout en lui apportant une touche de douceur et de raffinement.
 
Bonne dégustation !