Fermer la fenêtre

Votre article a bien été ajouté au panier

Le Blog

Partager sur facebook Partager sur twitter
Le 9 octobre 2014 à 10:26

Le cycle végétatif de la vigne

Pour les propriétés viticoles, septembre et octobre sont deux mois très particuliers puisque synonymes de vendanges. Le raisin cultivé au fil des mois est enfin arrivé à maturité et il est temps de le ramasser. Qu’elles soient manuelles ou mécaniques, les vendanges représentent une étape cruciale dans l’élaboration du vin.


Mais que se passe-t-il dans la vigne avant d’en arriver là ? Voici une présentation du cycle végétatif de la vigne, de l’hiver aux vendanges.


En hiver :
De novembre à février a lieu le repos hivernal ou la dormance : la sève ne circule plus dans la plante. C’est à cette période que l’on taille la vigne.


Au printemps :
Vers le mois de mars, la vigne se réveille, elle « pleure » : la sève remonte et sort aux extrémités où la taille a été effectuée.
C’est ensuite le débourrement : les bourgeons sortent et laissent apparaître au fur et à mesure de jeunes pousses.


S’en suit la feuillaison : les feuilles apparaissent peu à peu. 
Vers la fin du printemps a lieu la floraison, c’est-à-dire la formation des jeunes grappes. Les grains se forment dans ces petites fleurs, c’est la nouaison.


En été : 
La vigne suit une phase de croissance durant laquelle les baies vont grossir et mûrir. Elles vont peu à peu se colorer et passer du vert au jaune (pour les vins blancs) ou au rouge ; c’est la véraison.


Jusqu’aux vendanges a lieu la maturation. C’est une phase très importante car elle sera déterminante sur la qualité du vin, de bonnes conditions climatiques sont donc primordiales durant cette période.