Fermer la fenêtre

Votre article a bien été ajouté au panier

Le Blog

Partager sur facebook Partager sur twitter
Le 2 septembre 2010 à 10:16

GRACE A l'UN DE NOS FANS SUR FACEBOOK : le Cépage Corbeau Noir sera bientôt élucidé par ADN !


Les échanges qui suivent  sont passionnants.


Nous sommes fiers chez ProDégustation que grâce à nos membres et à de virtuoses professionnels les choses bougent et avancent.


Vive l’œnologie éclairée.


L’Equipe


--------------------------------------------------


RAPPEL DES FAITS :


Nous avons réalisé une vidéo avec JP Confuron (meilleur vin blanc du monde 2005) sur un cépage qu’il veut sauver car il ne reste que quelques pieds en Hongrie : LE CORBEAU NOIR (nom local le Csoka) : voir l’article En publiant cette vidéo : Lanusse-Cazalé Jacques (fan sur notre page Facebook) s’interroge sur ce cépage qui est d’après lui présent en Argentine. JP Confuron, n’est pas sûr de cette découverte et parle d’un autre cépage. Pour en avoir le cœur net, il va faire appel à une analyse ADN. --------------------------------------------------


LIRE LES ÉCHANGES SUR FACEBOOK.COM/PRODEGUSTATION



Lanusse-Cazalé Jacques : 27 août 2010


je découvre sur le site prodegustation une video interessante avec Jean-Pierre Confuron, virtusose de l'oenologie (meilleur Chardonnay du monde 2005 avec la maison Chanson). Il raconte comment il tente de sauver un cépage en Hongrie, le corbeau noir. "il ...reste 7 pieds dans le monde" affirme-t-il, et la personne qui réalise l'interview est en admiration... Toutefois, je suis très étonné de ces propos car depuis quelques temps déjà, il a été démontré en Argentine (publication en avril 2008 du laboratoire de "Instituto Nacional Vitivinicultura" INV) que le cépage qui était jusque là appelé le bonarda, est en fait du corbeau noir. Le corbeau noir est le 3eme cépage le plus cultivé en Argentine, avec 19.000 hectares cultivés en 2009...

Jean-Pierre CONFURON : mardi 31 août 2010


Je suis en retard pour la réponse , mais j'ai pri...s mon temps d'internaute pour essayer de démêler ce corbeau noir . En fait, le bonarda argentin , cité par Monsieur Lanusse-Cazalé, n'a rien à voir avec le corbeau noir . Le bonarda argentin est en fait le craotina venant effectivement du piémont italien (cf wikipedia sur internet) . D'après mes observations ampélographiques comparées à mes echantillons et sur internet ,notre corbeau noir piémontais (et peut être hongrois ) viendrait en réalité de Savoie appelé douce noire ou charbonneau ou acanette de la vallée de la tarentaise ou plant de montmélian ou pécot pour ces principaux synonymes . La douce noire serait le dolcetto nero italien et il n'est restait que 10 ha en 1998 en Italie . Le suspens continue .....


Pour en avoir le coeur net , j'ai ramené des rameaux de Hongie et vais les expédier à Montpellier ou seul les "vrais" ampélographes pourront donner l'origine géographique et génétique grâce aux caractéristiques ampélographiques et à l'ADN .


Lanusse-Cazalé Jacques : 01 septembre 2010


c'est vraiment un grand plaisir de recevoir la réponse de Jean-Pierre Conturon. Je suis un peu honteux de le solliciter ainsi. Le décret officiel publié par l'Institut argentin, sur la base d'examens ADN, est visible ici: http://www.inv.gov....ar/resoluciones/2008/ResolucionNC5-08.pdf. en clair, ce que disent les argentins (je viens de parler du sujet a avec un oenologue argentin, mais vos infos devraient également leur être très utiles) est le suivant: une grande proportion du bonarda cultivé en Argentine est en fait du Corbeau Noir. L'unique Bonarda qui peut conserver ce nom (petite proportion en superficie en Argentine), est une sous-variété, que l'on doiit appeler Bonarda piemontèse ou Bonarda d'Astigniano. Le feuilleton continue. bien à vous


--------------------------------------------------


LA VIDEO ORIGINAL DE PRESENTATION


?



 

1 commentaire sur “GRACE A l'UN DE NOS FANS SUR FACEBOOK : le Cépage Corbeau Noir sera bientôt élucidé par ADN !”
Laurentp dit
2 septembre 2010 à 14:47
José Vouillamoz, docteur en biologie à l'uni de Neuchâtel (j'ai parlé de lui sur mon blog récemment), a réalisé de nombreux travaux sur la recherche de paternité de cépages suisses et alpins depuis dix ans au moins. Il possède une banque de données qui pourrait peut-être vous intéresser.

bien cordialement,
Laurentp
Laurentp sur Prodégustation