Fermer la fenêtre

Votre article a bien été ajouté au panier

Le Blog

Partager sur facebook Partager sur twitter
Le 2 octobre 2013 à 10:08

Zoom sur un cépage : le gewurztraminer

Quand on parle de gewurztraminer, l’Alsace est la première région viticole à laquelle on pense. Pourtant, l’ancêtre de ce cépage, le « traminer », est originaire du nord de l’Italie. Implanté en Alsace au XVIème siècle, les alsaciens y ont par la suite ajouté « gewurz » ce qui signifie « épicé ». Il fait également partie de la famille du savagnin blanc.


Le gewurztraminer entre aujourd’hui dans la sélection des grands crus alsaciens, région où il représente environ 18% de la superficie viticole totale.


 


Voici quelques-uns des autres pays où le gewurztraminer est cultivé : l’Allemagne bien sûr, mais également l’Autriche, la Nouvelle-Zélande, l’Australie et les Etats-Unis.


 


Caractéristiques :


Cépage blanc précoce à petites grappes et petites baies roses.


Cultivé pour produire des vins blancs secs, moelleux ou liquoreux (vendanges tardives ou sélection de grains nobles), il donne des vins puissants, amples et peu acides.


Couleur de la robe : soutenue


Arômes : rose, épices (pain d’épice, poivre), fruits exotiques (litchi, mangue)


 


Dans nos cours d’œnologie, nous proposons deux vins à base de ce cépage : le Gewurztraminer Holder du Domaine Schoenheitz (à retrouver lors du week-end œnologique) et le gewurztraminer Fronholz du domaine Louis Hauller (à déguster dans le tour de France par les blancs).


 


Si vous aussi avez de bons vins à nous faire partager, n’hésitez pas !