Fermer la fenêtre

Votre article a bien été ajouté au panier

Le Blog

Partager sur facebook Partager sur twitter
Le 2 décembre 2015 à 06:00

Découvrez les deux grands principes des accords mets et vins et épatez vos amis

Vous sortez votre rôti de bœuf du four : il est grillé à l’extérieur ; Vous coupez l’entame, et vous constatez qu’il est juste saignant à l’intérieur. Mission accomplie ! Vous êtes fier de vous, mais vous avez retardé le moment de choisir le vin que vous alliez déboucher avec. Votre bon sens vous suggère du rouge, mais après ça, rien. Alors comment choisir facilement le bon vin pour accorder ses accords mets et vins ?


On voit fleurir partout sur Internet de longs tableaux pour accorder chaque met avec chaque vin. Mais ce n’est pas comme cela que vous arriverez à tous les coups à régaler vos convives avec de beaux accords,  et ceux pour deux raisons :


1. Le goût d’un plat change suivant le cuistot qui le fait, et donc le vin adapté ne sera pas forcément exactement le même.


2. Ces tableaux ne sont pas exhaustifs, et de toute façon ils sont bien trop longs pour les apprendre par cœur !


Heureusement, pour devenir une star des accords, il existe une astuce bien plus efficace : c’est d’apprendre et de comprendre la logique qui régit les accords mets et vins.


Le secret des accords mets et vin réussis


Les deux grandes dynamiques des accords mets et vins sont celles de l’amplification d’une part et celle de la compensation d’autre part.  Dans le premier cas, on va chercher à harmonieusement souligner une caractéristique du met en choisissant un vin aux caractéristiques similaires. Et dans le deuxième cas, on va au contraire chercher à équilibrer une grande caractéristique du met avec une grande caractéristique du vin.


Je vous donne rapidement deux exemples pour que vous compreniez bien ces deux logiques très importantes : dans le premier cas, il s’agira par exemple d’accompagner un plat servi avec une gelée de fruits rouges d’un vin aux arômes de fruits rouges pour offrir au palais une expérience très fruitée. Dans le deuxième cas,  on pourra par exemple venir équilibrer une pièce de bœuf dont le gras tapissera la bouche avec un vin rouge tannique car les tanins viendront compenser ce gras en tapissant la bouche. On peut également appeler ces grands principes le principe de similarité et le principe de complémentarité.


Pour pratiquer les accords mets et vins, les abonnements vins My VitiBox ont imaginé la formule « Mariage du palais ». Celle-ci vous propose de découvrir chaque mois deux vins à marier avec des recettes de chefs que vous trouverez dans le magazine de la box. Cliquez ici pour développer votre intuition mois après mois et vivre des expériences dégustatives explosives !


Une VitiBox Mariage du palais à savourer chaque mois !