Votre article a bien été ajouté au panier

COVID 19 : Nous vous accueillons dans le respect des normes et des gestes barrières pour pouvoir déguster en tout sécurité.
CPF : Financez vos formations grâce à votre compte personnel de formation !
N°1 du cours d'oenologie en France

Le Blog de Prodégustation

Le 10 novembre 2011 à 14:02

Beaujolais nouveau


Comme chaque année, le 3ème jeudi de novembre, la France (et le monde entier d’ailleurs) trinquera au Beaujolais Nouveau.
 
Alors d’accord, tous les ans c’est la même rengaine « ça sent la banane », « c’est pas bon » … pour rester poli.
 
Sauf que voilà : en dehors de l’hexagone, le Beaujolais Nouveau, on adore ! On se l’arrache même, surtout chez nos amis Japonais,
qui n’hésitent pas à débourser l’équivalent de plusieurs dizaines d’Euros pour une bouteille de ce vin nouveau !
 
Le problème chez nous Français, c’est qu’on a la critique facile. Alors ok, le « nouveau-né » n’est peut-être pas Ze super vin, mais n’empêche, si on y regarde de plus près, il a quand même quelques mérites.
 
Déjà, il a le quasi-monopole de la fête de vin à un niveau international (qui dit mieux ?), et puis au final, on a beau dénigrer cet événement « marketing », tous les ans on y revient car c’est l’occasion de partager un moment sympa avec les copains. N’est-ce pas le principal ?