Fermer la fenêtre

Votre article a bien été ajouté au panier

Le Blog

Partager sur facebook Partager sur twitter
Le 22 avril 2014 à 10:00

L'appellation du mois : Bandol

L’histoire du Bandol viticole est née au VIème siècle avant notre ère, lorsque les Phocéens ont débarqué sur les rivages de Provence.
Profitant d’un climat propice, ils plantèrent et cultivèrent les premières vignes sans encombre. Le vin produit résistant bien au transport maritime, le port de Bandol se développa grâce à ce négoce.


Au fil des siècles, les vins de Bandol devinrent de plus en plus populaires, jusqu’à obtenir les faveurs de Louis XV. C’est au XIXème siècle que le vignoble atteint sa superficie maximale pour être ensuite quasiment décimé lors de la crise du phylloxéra.
Lors de la reconstitution du vignoble, les vignerons ont privilégié les cépages traditionnels (notamment le mourvèdre) et adopté une véritable démarche qualité (étude des sols…).
Bandol obtiendra le statut d’Appellation d’Origine Contrôlée en 1941, à peine quelques années après la création de cette reconnaissance. Cette AOC couvre huit communes : Bandol, La Cadière d’Azur, Saint-Cyr-sur-Mer, Le Castellet, Le Beausset, Evenos, Ollioules et Sanary.


Climat et sols :


Aujourd’hui, 1500 hectares de vignes plantées en terrasse regardent au sud vers la Méditerranée et bénéficient d’un ensoleillement exceptionnel de 3000h par an. Pour retenir les sols et faciliter la culture de la vigne, de nombreux murets de pierres ont été montés par les vignerons, ce sont les fameuses restanques. Le relief de l’appellation impose des vendanges 100% manuelles.


Ces sols caillouteux au relief prononcé sont principalement calcaires, très secs et peu fertiles. L’air marin vient compenser cette sécheresse.


Cépages et vins :


Pour les vins rouges et rosés, le cépage principal est le mourvèdre. On peut également trouver des vins de Bandol à base de grenache, cinsault, syrah ou carignan.


Les vins rouges sont souvent de bonne garde et bien charpentés. Caractérisés dans leur jeunesse par des arômes de fruits rouges, ils tirent vers des arômes de truffes et de sous-bois en évoluant.


Pour les vins blancs, trois cépages principaux entre dans la composition du Bandol : le bourboulenc, la clairette et l'ugni blanc. On peut y retrouver quatre autres cépages dits « secondaires » : le sauvignon, la marsanne, le rolle et le sémillon.


Parmi les domaines de l'appellation Bandol, retrouvez les coups de coeur de nos formateurs Cyril et Jean-Sylvain :


Domaine Tempier
Château Pibarnon
Domaine la Tour de Bon
Domaine la Laidière
Domaine de L’Olivette
Domaine Lafran Veyrolles (notez ci-dessous l'évolution de la robe en fonction du millésime, la dernière bouteille étant un 1954).