Fermer la fenêtre

Votre article a bien été ajouté au panier

Le Blog

Partager sur facebook Partager sur twitter
Le 16 septembre 2013 à 09:56

Evaluer l’âge d’un vin sans même l’avoir goûté ? Un jeu d’enfant !

1ère étape : le visuel


 Inclinez votre verre sur une surface blanche et observez le disque (l’endroit où le vin touche le verre) et ses nuances de couleurs.


C’est un vin rouge ?


Si sa couleur tend vers le violet, alors il s’agit d’un vin jeune. Si c’est une couleur tuilée ou orangée que vous observez, alors il est déjà évolué.


Note : le vin rouge perd des pigments colorants au cours de son vieillissement (sous l’effet de l’oxydation)


C’est un vin blanc ?


Les blancs jeunes ont souvent des tons verts ou jaunes très pâles et tendent vers des jaunes plus dorés en vieillissant.


Note : la couleur des vins blancs devient plus prononcée en vieillissant


 


2ème étape : l’olfactif


 Les arômes sont également de bons indicateurs de l’évolution d’un vin.


Vous sentez des fruits frais ou des notes de fleurs fraîches ? C’est un vin jeune. Si des arômes de sous-bois, des notes compotées voire animales (pour les rouges), des arômes de fleurs séchées (pour les blancs) se détachent, alors le vin est évolué.


 


Petit rappel : la palette aromatique des vins est infinie. Tout comme pour la couleur, ces arômes sont influencés et évoluent différemment selon leur terroir d’origine, le millésime, l’élevage…


Ainsi un vin de garde de 15 ans sera encore dans la fleur de l’âge, alors qu’un vin plus courant sera probablement trop vieux…