Prodégustation sur Facebook Prodégustation sur Twitter
Fermer la fenêtre

Votre article a bien été ajouté au panier

Le Blog

Flux RSS des articles du blog de Prodégustation Partager sur facebook Partager sur twitter

Tous les articles

Le 14 août 2014 à 10:10

Idée recette de cocktail : le Manhattan

Ingrédients :
50 ml de whisky
20 ml de sweet vermouth 
3 gouttes d’Angostura bitter (élaboré à base de rhum, de gentiane, d’écorces d’orange, de substances amères et d’aromates)
Versez les ingrédients dans un verre à mélange rempli de glaçons et remuez. Servez dans un verre de type Martini.


 cocktail-manhattan


Le Manhattan est un short drink. Une cerise à l'eau-de-vie ou au marasquin peut être ajoutée en décoration.


La légende prétend que cette boisson a été créée lors d’un banquet organisé au Manhattan Club de New York au début des années 1870. Le succès de ce banquet fit que les gens demandèrent ce cocktail en se référant au nom du club d'où il provenait. Cette version des faits est la plus connue mais reste controversée.


Envie de réaliser et de tout apprendre sur ce cocktail ? Retrouvez nos ateliers cocktails sur Paris dès la rentrée ! 


Inscription ateliers cocktails

Le 7 août 2014 à 17:12

Concours photo de l'été

 Concours photos 2014 : à vos appareils ! 
Faites-nous partager « la dégustation de vin votre été »
Et tentez de remporter des cours de dégustation et du vin


concours-photos-vin-degustation


Comment participer ?


 Envoyez-nous votre photo sur le thème « la dégustation de vin de votre été » avant le jeudi 11 septembre à minuit. 
Toutes les photos retenues seront soumises au vote des internautes 
Vous gagnez si vous avez remporté le plus de voix !


participation-concours-photo-vin


 Lot n°1 : un cours Grands Crus de Bourgogne pour 1 personne (valeur 149€) OU un atelier cocktail pour 2 personnes sur Paris (valeur 124€) 
Lot n° 2 : un atelier œnologique de 2h pour 2 personnes (valeur 99€)  
Lot n° 3 : deux bouteilles de Châteauneuf-du-Pape, domaine Chante-Cigale rouge 2009 (valeur 56€)


 


 

Le 5 août 2014 à 10:03

Zoom sur un cépage : le sauvignon

Le sauvignon est l’un des cépages les plus réputés au monde. Il donne des vins blancs secs vifs et aromatiques, d’une belle trame acide ou encore des vins blancs liquoreux (en sauternais principalement).


cepage-sauvignon-blanc


Issu de l’ouest de la France, les avis sont partagés sur son origine précise (bords de Loire ou région bordelaise). Ce qui est certain, c’est qu’on trouve sa trace dans ces régions dès le XVIIIème siècle.
Aujourd’hui, ses régions de prédilection restent le bordelais (Pessac-Léognan, Entre-Deux-mers, Sauternes…) et la Loire (Sancerre, Quincy…). On le retrouve également en Provence (Bandol, Cassis…) et dans le Sud-Ouest (Bergerac, Buzet, Gaillac, Monbazillac…).
A l’étranger, le sauvignon blanc est cultivé aux Etats-Unis, en Australie, en Nouvelle-Zélande ou encore en Afrique du Sud.


Types de sols :
Le Sauvignon aime les sols calcaires comme ceux de la Loire, mais d’autres types de sols, comme les graves en bordelais, lui conviennent également. Ses expressions seront alors différentes (florales sur les terres graveleuses, minérales sur les sols calcaires).


Arômes :
La palette aromatique du sauvignon est très large, avec des notes végétales (bourgeon de cassis, buis…), fruitées (agrumes, fruits exotiques), florales ou minérales.


Accords mets et vins : les vins blancs secs issus du sauvignon se marient à merveille avec les fruits de mer et poissons. Ils s’accorderont également très bien avec des plats aux notes acidulées (à base de tomates par exemple) ou encore les fromages de chèvre. Pour les liquoreux, ils vous surprendront sur des plats sucrés-salés d’inspiration asiatique.


Retrouvez des vins issus de sauvignon dans nos cours d’œnologie : la cuvée Paradis du domaine Vacheron à Sancerre dans l’atelier VOG2 « les arômes des vins » ou encore le Château Marjosse en Entre-Deux-Mers dans le cours de dégustation VOG3 « les cépages et terroirs » (60% de sauvignon).


vins-sauvignon

Le 31 juillet 2014 à 10:22

Décrire l’onctuosité d’un vin

Lorsque l’on goûte un vin, on perçoit différentes sensations tactiles (astringence, effervescence…). Une de ces sensations est l’onctuosité, terme qui caractérise des vins riches et gras.


 Par quoi cette onctuosité est-elle provoquée ?
- Par le sucre
- Par l’alcool
- Par le glycérol (constituant du vin formé lors de la fermentation alcoolique).


onctuosite-vins-blancs


Si vous dégustez un vin blanc moelleux (entre 12g et 44g de sucre par litre), vous sentirez facilement cette onctuosité, cette sensation d’épaisseur en bouche. Là où l’expérience devient plus compliquée, c’est par exemple avec les vins blancs secs (taux de sucres inférieur à 4g par litre). En effet, notre capacité à identifier l’onctuosité d’un vin dépend en fait d’un autre aspect de celui-ci : son acidité.


Faites l’expérience : dégustez deux vins blancs secs, l’un très vif (par exemple un sauvignon de l’appellation Sancerre) et l’autre moins nerveux (un chardonnay de la Côte de Beaune). Vous sentirez plus d’onctuosité et de moelleux dans le second, alors même qu’il contient un taux de sucres quasi identique au premier. Un vin moins acide paraitra donc plus onctueux. Ce rapport entre acidité et sucre est donc primordial pour la détection de l’onctuosité et pour l’appréciation de l’équilibre d’un vin, quelle que soit sa couleur.

Le 29 juillet 2014 à 10:12

Pourquoi le vin n’a-t-il pas le même goût à la maison ?

Vous rentrez chez vous après une journée de travail, ravi à l’idée de pouvoir déboucher une bouteille de ce superbe vin que vous aviez tant apprécié l’été dernier chez un vigneron qui vous parlait avec passion. Et pourtant, après avoir porté le nectar à vos lèvres, quelle déception ! Toute l’histoire et les arômes que vous aviez sentis à l’époque se sont évaporés. Un problème de conservation? Peu probable. La vraie raison, c’est que pour le vin (comme pour tout autre boisson ou repas), le contexte influence notre perception.


influence-lumiere-degustation-vin


Le mois derniers, des chercheurs de l’Université d’Oxford se sont penchés sur le problème en soumettant des tests sensoriels à plusieurs milliers de personnes. Celles-ci ont dû décrire le vin dégusté sous différentes luminosités (couleurs et intensité) et dans différentes ambiances musicales. Résultat ? Un seul et même vin goûté alors que les participants en ont fait 3 ou 4 descriptions totalement différentes.


Ceci n’est pas sans rappeler un article que nous vous avions proposé il y a quelques années : « musique et vin, un accord parfait ».